Un partenariat pour mieux accompagner les parents employeurs à domicile

Petite enfance

La CNAF et la FEPEM viennent de s’unir pour apporter un meilleur accompagnement des parents employeurs.

La Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) et la Fédération des particuliers employeur de France (FEPEM) ont renouvelé, le 14 février, pour trois ans, leur convention de partenariat relative à l’accueil individuel des jeunes enfants, « pour mieux informer et accompagner les parents employeurs à domicile ». En dehors de la garde par les parents, le plus souvent la mère, l’accueil des enfants de moins de 3 ans par les assistant(e)s maternel(le)s constitue le mode de garde le plus fréquent, rappellent les deux partenaires.

En formalisant un nouveau partenariat, la FEPEM et la CNAF ont décidé de renforcer l’offre et de mieux accompagner les parents employeurs bénéficiaires de prestations d’accueil du jeune enfant (PAJE). Partage d’information, collaboration y compris sur les territoires à travers leurs réseaux respectifs…, la FEPEM et la CNAF « contribuent à améliorer l’information des réseaux d’assistant(e)s maternel(le)s et des parents ou futurs parents employeurs sur la création et la relation d’emploi ». Leurs actions communes visent également à renforcer la professionnalisation des assistant(e)s maternel(le)s et des gardes d’enfants à domicile, « dans un souci d’amélioration de la qualité du service rendu et de l’attractivité de ces métiers ».

La FEPEM, qui représente 1,2 million de parents employeurs d’assistants maternels et de gardes d’enfants à domicile, aura « à cœur de mener à bien cette convention au service de notre communauté des parents employeurs », assure sa présidente, Béatrice Levaux. « Développer l’offre d’accueil du jeune enfant est une des priorités de l’actuelle convention d’objectifs et de gestion (COG) 2013-2017 signée avec l’État, complète le directeur général de la CNAF, Daniel Lenoir. Nos objectifs sont ambitieux en matière d’accueil des jeunes enfants, y compris pour l’accueil individuel. En 2015, la branche Famille a consacré 12,4 milliards d’euros à la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE). Nous devons encore agir pour que chaque parent soit satisfait et chaque professionnel(le) soit épanoui(e). C’est en connaissant les besoins grâce aux représentants des bénéficiaires de notre politique petite enfance que nous remplirons nos objectifs. »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum