Avis de canicule : appel à la vigilance et recommandations sanitaires

Sanitaire et social

La canicule est arrivée en France en fin de semaine dernière. En cas de fortes chaleurs, les publics fragiles – personnes âgées, femmes enceintes, mère de jeunes enfants -, comme les salariés les plus exposés, doivent adapter leur comportement.

Selon les prévisionnistes de la météo, l’épisode actuel de fortes chaleurs, qui a débuté vendredi dans le Sud-ouest de la France, « s’installe jusqu’en première partie de semaine et va progresser en direction du Nord et de l’Est du pays ». La canicule s’est étendue samedi au Centre et à l’Est, avec des températures dépassant les 40 degrés, a enregistré Météo France. L’alerte orange canicule touchait, samedi 18 août à 16 heures, 33 départements.

Aux 21 départements en alerte samedi matin – Allier, Charente, Cher, Corrèze, Côte-d’Or, Creuse, Dordogne, Gers, Haute-Garonne, Haute-Vienne, Indre, Loire, Lot, Lot-et-Garonne, Nièvre, Puy-de-Dôme, Rhône, Saône-et-Loire, Tarn, Tarn-et-Garonne, Yonne -, se sont ajoutés les deux départements alsaciens (Bas-Rhin et Haut-Rhin), les quatre départements de Franche-Comté (Jura, Doubs, Haute-Saône et Territoire-de-Belfort), l’Ain, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, les Vosges et l’Isère. La liste précise des départements qui seront progressivement concernés, ainsi que des recommandations spécifiques, sera communiquée localement par les préfets des départements, en fonction des situations locales.

Compte tenu de ces prévisions, et en complément des mesures qui pourront être mises en œuvre localement par les préfets – déclenchement du niveau de « mise en garde et actions » du plan national canicule, par exemple -, la Direction générale de la santé (DGS) rappelle une série de recommandations sanitaires. Ainsi, les personnes fragiles, en particulier celles ne résidant pas en établissement (notamment les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes handicapées ou malades à domicile, les personnes dépendantes ou en situation de précarité), doivent :

  • boire régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ;
  • penser à donner régulièrement de leurs nouvelles à leurs proches et, dès que nécessaire, oser demander de l’aide ;
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  • maintenir leur logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit, s’il fait plus frais). Dans les établissements pour personnes âgées ou handicapées, l’activation, dans les départements concernés, du plan bleu permettra aux résidents de séjourner plusieurs heures par jour dans des pièces rafraîchies ;
  • passer, si possible, 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché…).

La DGS insiste sur « l’importance de la solidarité de tous vis-à-vis de ces personnes fragiles pour prévenir les conséquences sanitaires de cette vague de fortes chaleurs ». Ainsi, voici un petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée :

  • modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer ;
  • maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions ;
  • nausées, vomissements, diarrhée, soif ;
  • crampes musculaires ;
  • température corporelle élevée (supérieure à 38,5 °C) ;
  • agitation nocturne inhabituelle.

Les nourrissons et les jeunes enfants s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment, surtout de l’eau, et rester le moins possible exposés à la chaleur. Les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil ni être laissés seuls dans un véhicule.

Les adultes, notamment les personnes travaillant en extérieur, sont également concernés par les risques liés à la déshydratation. Ils doivent boire abondamment de l’eau ou des boissons non alcoolisées et rester le moins possible exposés à la chaleur. Il convient aussi d’éviter les efforts physiques intenses et de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.

Pour toute information complémentaire :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum