VAE : le secteur sanitaire et social en tête

Sanitaire et social

Neuf métiers sociaux et sanitaires apparaissent en tête du classement des diplômes les plus sollicités par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE) en 2010.

En 2010, environ 53 000 candidats se sont présentés devant un jury pour obtenir tout ou partie d’un titre ou diplôme par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE), selon une étude du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social (Dares Analyses, juin 2012, n° 37). Environ 30 000 candidats ont obtenu une certification totale, soit 7 % de moins qu’en 2009, mais 3 % de plus qu’en 2008 et 2007. Depuis la mise en place du dispositif de la VAE en 2002, le nombre total de personnes certifiées par cette voie s’élève à près de 200 000, rapporte l’étude. La moitié des candidats cherchent à valider un titre ou diplôme de niveau V (CAP-BEP), dont 63 % dans le secteur sanitaire et social. La VAE concerne principalement des femmes. En 2010, elles constituaient près des trois quarts (73 %) des candidats !

Rappel : depuis la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) constitue une troisième voie d’accès aux diplômes et aux titres professionnels, parallèlement à la formation initiale et à la formation continue. Toute personne peut, par cette voie, obtenir la totalité d’un diplôme ou d’un titre grâce à son expérience professionnelle, qu’elle ait été acquise au travers d’activités salariées, non salariées ou bénévoles.

À l’exception du ministère de l’Agriculture, les premiers diplômes ou titres ouverts à la VAE concernaient des métiers quasi exclusivement féminins dans le secteur sanitaire et social : diplômes d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) et d’aide soignant(e) (DEAS), titre professionnel « assistant(e) de vie aux familles », CAP petite enfance. En effet, le secteur sanitaire et social s’est engagé dans une démarche de professionnalisation mobilisant largement la VAE dès 2002, rappelle l’étude. En 2010, les candidats à l’un de ces quatre titres ou diplômes de niveau V représentaient encore près d’un tiers de l’ensemble des candidats !

Le CAP petite enfance a, par ailleurs, connu un afflux de demandes car ce diplôme est obligatoire pour accéder à la titularisation d’agent technique spécialisé dans les écoles maternelles (de 1 098 dossiers examinés en 2003 à 3 605 candidats en 2010). À l’inverse, depuis 2006, le nombre de candidats se présentant au titre professionnel assistant(e) de vie aux familles a considérablement diminué : 1 500 candidats en 2010 contre 3 320 en 2006. Il demeure, cependant, le titre le plus présenté pour le ministère chargé de l’emploi.

La part des femmes est la plus élevée pour les diplômes des ministères en charge de la Santé et des Affaires sociales, où elles représentent 96 % des candidats. « L’ouverture à la VAE en 2007 de diplômes d’encadrement au ministère en charge des Affaires sociales n’a pas fait progresser les candidatures masculines (4,1 % d’hommes en 2010 contre 4,5 % en 2006) », constate l’étude.

Au final, 9 métiers sociaux et sanitaires figurent en tête du Top 10 des certifications les plus présentées en 2010 ! Voici le classement :

– Diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) 5 746 candidats.

– Diplôme d’État d’aide soignante (DEAS) 5 707 candidats.

– CAP petite enfance 3 520 candidats.

– Éducateur spécialisé (DEES) 2 256 candidats.

– Auxiliaire de puériculture (DEAP) 1 615 candidats.

– Titre professionnel assistant(e) de vie aux familles 1 500 candidats.

– Assistant familial (DEAF) 1 101 candidats.

– Aide médico-psychologique (DEAMP) 1 093 candidats.

– Éducateur de jeunes enfants (DEEJE) 1 013 candidats.

 

Pour en savoir plus : La VAE en 2010 dans les ministères certificateurs. Environ 30 000 titres et diplômes délivrés, Dares Analyses, juin 2012, n° 37

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum