Achat de médicaments sur internet: ce qu’il faut savoir

Santé

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé avertit le grand public sur les risques liés à l’achat de médicaments sur internet.

Dans le cadre de la nouvelle législation mise en place au niveau européen pour des médicaments sûrs et un commerce de médicaments rigoureusement contrôlé, la vente de médicaments sur internet est strictement encadrée en France, depuis le 2 janvier 2013, rappelle le ministère des Affaires sociales et de la Santé. Néanmoins, les familles, en particulier pour leurs enfants, et les personnes âgées doivent se montrer vigilantes.
 

La nouvelle réglementation

Voici les grandes lignes de la nouvelle réglementation :

– La création et l’exploitation d’un site internet de vente de médicaments sont réservées aux pharmaciens.

– Le site doit être adossé à une officine de pharmacie physique.

– Seuls les médicaments non soumis à prescription obligatoire peuvent être vendus sur internet.

– Cette nouvelle modalité de dispensation des médicaments relève de l’entière responsabilité du pharmacien, qui devra l’exercer dans le respect des règles de déontologie applicables à l’officine de pharmacie et de bonnes pratiques de dispensation.

– La création du site internet de vente de médicaments par la pharmacie est soumise à autorisation de l’Agence régionale de santé (ARS) dont dépend la pharmacie.

– L’Ordre national des pharmaciens tient à jour la liste des sites autorisés et la met à la disposition du public sur son site internet.
 

Les risques associés à l’achat de médicaments sur des sites non autorisés

La qualité et la sécurité des médicaments achetés sur un site non autorisé ne sont pas garanties, précise le ministère. Des médicaments falsifiés (faux médicaments ou faussement étiquetés) ou contrefaits peuvent y être proposés. Par médicaments falsifiés, on entend des médicaments délibérément et frauduleusement étiquetés pour tromper sur leur identité et/ou sur leur origine.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), on trouve des médicaments falsifiés ou contrefaits partout dans le monde. Il peut s’agir de mélanges de produits toxiques, comme de préparations inefficaces. Certaines contrefaçons ressemblent tant au produit authentique qu’elles trompent aussi bien les professionnels de santé que les patients. Mais, dans tous les cas, elles sont d’origine inconnue et leur composition n’est pas fiable. Elles sont toujours illégales. Il y a des contrefaçons pour toutes les sortes de médicaments, spécialités ou médicaments génériques.
 

Rappel de la réglementation de la chaîne du médicament en France

La chaîne de distribution du médicament en France est sécurisée et sous contrôle pharmaceutique. La mise sur le marché d’un médicament est strictement encadrée et suivie par les autorités sanitaires.

« Le monopole du pharmacien sur les médicaments permet d’assurer une imperméabilité du circuit de distribution français. C’est une clé de voûte du système de distribution français, qui offre la garantie d’innocuité, de sécurité et de qualité des médicaments présents sur le marché, qu’ils soient vendus en officine physique ou, bien sûr, internet », détaille le ministère. Chaque étape de la chaîne (fabricants, exploitants, grossistes-répartiteurs, pharmacies d’officine…) est placée sous la responsabilité d’un pharmacien, qui s’assure de la qualité des médicaments jusqu’à leur dispensation aux patients.

Pour consulter la liste des pharmacies autorisées à vendre des médicaments sur internet, rendez-vous sur : www.sante.gouv.fr/achat-de-medicaments-sur-internet-informations-pour-le-public.html

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum