Gare aux dérives sectaires dans le domaine de la santé!

Santé

L’EHESP et la Miviludes ont signé une convention pour informer les cadres supérieurs de la santé et du secteur social et médico-social sur les risques des sectes dans le domaine de la santé.

L’École des hautes études en santé publique (EHESP) et la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) ont signé, le 11 février, une convention cadre. Objectif : mener des actions de sensibilisation des cadres supérieurs de la santé et du secteur social et médico-social au phénomène de l’emprise mentale et des dérives sectaires dans le champ de la santé.

Face aux thérapies complémentaires, qui peuvent être « au cœur de pratiques dangereuses pour la santé », la formation des cadres au repérage des situations à risque constitue « l’un des moyens les plus efficaces pour éviter les conséquences dommageables et parfois irrémédiables entraînées par ces pratiques illusoires », expliquent les deux organismes partenaires.

L’EHESP et la Miviludes ont présenté « leurs actions conjointes à venir ». Au programme, notamment : l’aide au repérage des patients en milieu hospitalier, la conduite à tenir par les professionnels de la fonction publique d’État lors de leurs missions de contrôle et d‘inspection.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum