Hôpital d’Evry : le conseil général veut la sortie du partenariat public-privé (PPP)

Santé

Le conseil général de l’Essonne a voté lundi une motion demandant la sortie du partenariat Public-Privé (PPP) du site unique du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF), qui doit ouvrir en septembre, a annoncé mercredi dans un communiqué le conseiller gérénal (FDG) Bruno Piriou.

« Le Conseil Général de l’Essonne exige la sortie du partenariat Public-Privé dans l’exploitation du site de l’Hôpital Sud Francilien » et « demande la renégociation du loyer payé par l’Hôpital au groupe Eiffage dans le cadre du remboursement des travaux », indique cette motion, déposée par le groupe Front de Gauche. Un conseil de surveillance, présidé par le député-maire (PS) d’Evry Manuel Valls, doit avoir lieu jeudi après-midi, et être suivi d’une conférence de presse en présence du directeur de l’hôpital. Élus et certains syndicats dénoncent des surcoûts liés au PPP, par lequel a été construit ce bâtiment, qui regroupera sept établissements hospitaliers à Evry et Corbeil-Essonnes (Essonne). Un bail emphytéotique hospitalier lie les partenaires : le CHSF verse un loyer de 40 millions d’euros annuels à Héveil, une filiale d’Eiffage, pendant trente ans, avant d’en devenir propriétaire. Il manque, estiment les syndicats, 11 millions d’euros par an à l’établissement pour pouvoir s’acquitter du loyer. Eiffage a récemment demandé 100 millions d’euros supplémentaires au CHSF. Dans un rapport publié en février dernier, la Chambre régionale des comptes avait qualifié le PPP de « formule juridique contraignante et financièrement aléatoire », ajoutant que « ce choix paraît donc très onéreux pour l’établissement ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum