La HAS va créer un Conseil pour l’engagement des usagers

Santé

En se dotant d’un Conseil pour l’engagement des usagers, la Haute autorité de santé (HAS) entend renforcer la démocratie sanitaire.

Convaincue de l’importance d’impliquer davantage patients et usagers, la Haute autorité de santé (HAS) a fait du renforcement de l’engagement en santé des usagers une des priorités de son projet stratégique 2019-2024. À ce titre, elle va créer, en ce début d’année, un Conseil pour l’engagement des usagers. L’installation prochaine de cette nouvelle instance au sein de la HAS illustre sa volonté de « franchir une étape supplémentaire en matière de démocratie sanitaire ». Après avoir systématiquement impliqué les usagers dans ses travaux, la Haute autorité souhaite, désormais, développer les compétences en matière d’engagement en santé des usagers. Elle entend le faire pour ses équipes et ses activités internes, mais également sur le terrain en identifiant et en diffusant au plus grand nombre des pratiques partenariales mises en œuvre par des usagers et des professionnels. L’enjeu est donc de rassembler des personnes investies dans le champ de l’engagement en santé des usagers et de créer un espace d’échange entre usagers et professionnels, ainsi qu’entre les équipes de la HAS et les experts recrutés pour former ce nouveau Conseil.

Le Conseil pour l’engagement des usagers sera présidé par Christian Saout, membre du Collège de la HAS, et comptera 14 autres membres à parité :

  • 7 personnes choisies pour exprimer la voix des patients : des personnes accueillies, du public et des citoyens, et ayant une expérience des systèmes de soins, sociaux ou médico-sociaux (représentants d’usagers, patients participant à des programmes de formation des professionnels, usagers animant des blogs santé…) ;
  • 7 personnes choisies en raison de leur expertise professionnelle ou académique dans le domaine des systèmes de soins, sociaux ou médico-sociaux, notamment dans le domaine de l’engagement en santé ou de la participation citoyenne : professionnels de santé libéraux ou salariés, professionnels des services et établissements sociaux et médico-sociaux, sociologues, chercheurs en sciences de l’éducation…

Le Conseil, dont les membres seront nommés pour un mandat de 5 ans, se réunira trois à quatre fois par an. Concrètement, ses 15 membres auront pour missions :

  • D’accompagner et évaluer l’ensemble des actions de la HAS en faveur de l’engagement en santé ;
  • De participer aux réflexions éthiques dans le cadre de travaux d’évaluations ou de recommandations de la HAS ;
  • De concourir, par ses travaux, aux progrès de l’engagement en santé dans le système de santé français ;
  • D’initier la mise en place d’un observatoire de l’engagement en santé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum