Le Conseil national des villes demande l’adoption d’un volet spécifique « santé mentale »

Santé

Dans une note d’orientations parue le 12 octobre 2012, le Conseil national des villes (CNV) appelle à la mise en place un volet consacré à la santé mentale dans le cadre d’une politique de la ville.

Selon le CNV, « la souffrance psycho-sociale est la thématique la plus importante rapportée par les habitants dans les ateliers santé ville (ASV) ». Elle intéresse directement les élus dans ses composantes de soins sous contrainte, qui sont souvent l’échec des actions de prévention. Pour y remédier, le Conseil demande à ce que le territoire de la psychiatrie soit redéfini « en tenant compte des déterminants de santé des populations ».

Cela passe par l’obtention des moyens nécessaires, parmi lesquels, la création d’un volet « spécifiquement dédié à la santé mentale dans les futurs Contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) annoncés pour 2014, avec comme objectif premier la réduction d’écarts sanitaires », indique le CNV.

Autre doléance : le Conseil souhaiterait être associé à la mise en place d’une grande loi de santé  publique en sante mentale « qui tiendrait enfin compte des besoins locaux ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum