Le rapport de l’Igas concernant le bilan-perspective de l’EHESP ne fait pas l’unanimité

Santé

En 2004, l’École Nationale de la Santé Publique (ENSP) devenait l’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP). Aujourd’hui, dans le cadre de la loi de réforme des universités (LRU), celle-ci veut bénéficier du régime de compétences élargies (RCE).

Un audit a d’abord été demandé par le ministère de tutelle puis, en complément, l’Inspection générale des affaires sociales a effectué un bilan de perspective de l’EHESP dont le rapport de juin 2011 a été rendu public. Des 23 recommandations de la mission, l’Igas propose la mise en place de 7 d’entre elles dès 2011. L’EHESP doit être un « lieu de formation en santé publique travaillant en réseau avec les universités ». Tout en acceptant « le constat d’une EHESEP en crise », plusieurs organisations hospitalières et syndicales estiment que l’Igas apporte « au mieux des réponses inopérantes, au pire des propositions dangereuses ».

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum