Patrimoine hospitalier: le point sur les nouveautés 2011-2012 (régions du sud et Martinique)

Santé

Courant, décembre 2011, le parc hospitalier français a fourni pléthore d’exemples de modernisation. Zoom sur les régions du sud de la France et la Martinique.

Languedoc-Roussillon

Korian a inauguré le 16 décembre sa nouvelle maison de retraite médicalisée à Nîmes dans le Gard. L’EHPAD Korian Mas de Lauze est situé à proximité du CHU et peut sur trois niveaux accueillir 74 résidents autonomes, dépendants ou désorientés pour des séjours permanents ou temporaires ainsi que 6 personnes en accueil de jour.

Limousin

Dans la Creuse, l’EHPAD Le Mas Faure Ahun a été inauguré le 23 décembre par Xavier Bertrand. L’établissement, géré par la Fondation Caisses d’Épargne pour la Solidarité, dispose d’une capacité d’accueil de 60 places dont 58 en hébergement permanent et 2 en hébergement temporaire. 24 d’entre elles sont également réservées aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. L’investissement immobilier représente plus de 6,2 millions d’euros, auxquels s’ajoutent près de 900.000 euros pour le mobilier.

À l’occasion de ce déplacement dans la Creuse, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé a également inauguré l’EHPAD Le Monastère à Azérables. L’établissement compte sur deux niveaux 73 lits dont 3 en temporaire, une unité Alzheimer de 16 places et un accueil de jour de 5 places. Lancés fin 2006, les travaux se sont achevés en mars 2008. L’EHPAD emploie quelque 60 salariés.

Midi-Pyrénées

La secrétaire d’État à la Santé, Nora Berra, a inauguré le 6 janvier la seconde Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) au CH Gérard Marchant de Toulouse. Cette unité d’une quarantaine de lits doit permettre d’assurer aux patients détenus des soins de qualité équivalente à celle offerte à la population générale, indique l’établissement dans une note d’actualité. « Cette UHSA répond aux difficultés majeures rencontrées jusqu’à présent, en termes notamment de dispositifs de gardes des détenus malades », lit-on dans le discours inaugural de la secrétaire d’État.

Bretagne

Dans le nord-ouest du Morbihan, l’EHPAD Menez Du de Gourin a été inauguré le 17 décembre, suppléant de fait la maison de retraite Ty-Parc ouverte en 1977 mais désormais obsolète. Réalisée sur un terrain de 5.545 m² pour une surface de logement de 1.772 m², soit 60 m² par personne, la nouvelle structure dispose de 80 lits, dont 12 pour personnes désorientées et 12 autres pour personnes très dépendantes, détaille la municipalité dans un communiqué. L’établissement représente un investissement de 8,2 millions d’euros subventionné entre autres par le Conseil général pour 1,7 million.

La fin 2011 a également vu le début des travaux de la future Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de l’hôpital Guillaume Régnier, à Rennes. Attendue pour ouverture courant 2013, celle-ci accueillera des personnes détenues souffrant de troubles psychiatriques et nécessitant une hospitalisation à temps complet, avec ou sans consentement. L’UHSA comptera 40 lits, emploiera 70 personnes pour un investissement total évalué à 14,5 millions d’euros.

À Quimper, 2012 ne sera pas comme initialement prévu l’année du transfert de l’activité obstétrique de la clinique privée Saint-Michel et Sainte-Anne vers le CHI de Cornouaille, confirme à Hospimedia l’ARS de Bretagne. Le calendrier de mise en place d’une seule maternité à l’hôpital Laennec, site quimpérois du CHIC, qui prévoyait notamment plusieurs phases d’installation à partir de cette année jusqu’en 2014, doit être révisé. Les acteurs ont finalement opté pour une action unique engendrant un transfert des accouchements et des suites de couches vraisemblablement début 2013.

PACA

Le nouveau bloc opératoire de l’Institut du mouvement et de l’appareil locomoteur (IML) a été inauguré le 19 décembre à l’hôpital Sainte-Marguerite de l’Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM). Ce bloc comporte 4 salles opératoires, 8 de réveil et devrait permettre 2.000 interventions par an. Le coût total s’élève à 3 millions d’euros. Au-dessus de ce bloc se situera l’unité mixte de recherche en biomécanique Centre national de recherche scientifique (CNRS)/Université. La première pierre de cette unité a également été posée le 19 décembre. À terme, d’ici à 2014, l’IML comptera 280 lits de Soins de suite et de réadaptation (SSR)

Pays de la Loire

L’ARS Pays de la Loire a donné son accord de principe pour créer deux EHPAD, l’un à Saint-Herblain et l’autre à Couëron, en Loire Atlantique. Le premier devrait pouvoir ouvrir en 2014 si les crédits de médicalisation sont confirmés. Il compterait 84 places d’hébergement permanent, 6 places d’hébergement temporaire et 10 places en accueil de jour. Le second, de la même capacité, serait adossé à un projet intergénérationnel mené via une Zone d’aménagement concerté (ZAC).

À Machecoul en Loire-Atlantique, le CH Loire Vendée Océan (LVO) ouvre progressivement de janvier à mars son nouveau bâtiment dédié aux Soins de suite et de réadaptation (SSR). Comprenant trois niveaux, l’édifice accueille 92 lits et a nécessité deux ans de travaux. L’investissement s’élève à 11,4 millions d’euros. Ce nouvel ensemble regroupe les 50 lits SSR de Machecoul, jusqu’alors dispersés sur deux sites, réunit également les 24 lits présents sur Challans, site principal du centre hospitalier, et 18 autres auparavant situés à la Guérinière, sur l’Île de Noirmoutier.

Rhône-Alpes

Le 12 décembre, l’Unité pour malades difficiles (UMD) de l’hôpital du Vinatier, à Bron dans la banlieue lyonnaise, a ouvert ses portes. Dédiée à la prise en charge de patients présentant un état difficile transitoire qui ne leur permet pas d’être maintenus dans leur service d’hospitalisation d’origine, cette UMD comporte 40 lits (10 en unité d’entrée, 15 en unité de stabilisation et 15 en unité de préparation à la sortie), 4 chambres de soins intensifs et 1 unité d’ergothérapie. Outre la région Rhône-Alpes, elle couvre également l’Auvergne et la Franche-Comté.

Le conseil de surveillance des Hospices civils de Lyon (HCL) a approuvé le 14 décembre le projet de rénovation de l’hôpital Édouard Herriot, permettant de soumettre ce dossier pour décision finale à l’ARS Rhône-Alpes et au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Concernant la seule première tranche, Gérard Collomb, sénateur-maire socialiste de Lyon et président du conseil de surveillance, a confirmé que la municipalité et la communauté urbaine allaient débourser 40 millions d’euros. La part des HCL s’élève à 60 millions d’euros.

La Mutualité française de Loire (MFL) Services de soins et d’accompagnement mutualistes (SSAM) a ouvert en ce début 2012 une nouvelle résidence à Chambon-Feugerolles (Loire), la Résidence mutualiste Transverse. Cette structure de 12&nbsp.places, réparties sur 850&nbsp.m², est destinée à accueillir les personnes cérébrolésées. Le séjour, proposé aux personnes porteuses d’un handicap vivant à domicile ou en institution, peut être fractionné en plusieurs temps sur l’année, avec un maximum de 90&nbsp.jours par an. La résidence compte 22&nbsp.salariés. Le budget de construction s’est élevé à 2,55&nbsp.millions d’euros, porté par la municipalité, propriétaire du bâtiment.

L’ARS Rhône-Alpes et le Conseil général de la Drôme ont annoncé le 6&nbsp.janvier avoir lancé un appel à projets conjoint pour la création d’une structure innovante d’hébergement de type EHPAD plateforme de services à Donzère pour personnes âgées dépendantes et handicapées vieillissantes. Un cahier des charges précis a été défini pour cet établissement comprenant 60 places d’hébergement (permanent et temporaire pour personnes âgées, atteintes de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées et personnes handicapées vieillissantes), 10&nbsp.logements adaptés aux personnes handicapées vieillissantes (8&nbsp.T1 et 2&nbsp.T3) et 10&nbsp.places de service d’aide à la vie sociale. Cette structure innovante devra être achevée au premier semestre&nbsp.2015 pour une ouverture effective au second semestre de la même année.

Martinique

Le tout premier Centre de référence périnatal pluridisciplinaire de proximité (CR3P) de la Martinique a été inauguré le 23&nbsp.décembre à l’hôpital du Marin, sur le même site que l’ancienne maternité. Il répond à une préoccupation majeure du CH du Lamentin, du Réseau périnatal et de l’ARS, face à la situation alarmante de la périnatalité en Martinique, informe l’agence. La mortalité périnatale de l’île atteint en effet le double de la moyenne nationale.

Tous droits réservés 2001/2012 – HOSPIMEDIA

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum