Plan Alzheimer 2008-2012 : les perspectives pour 2010

Santé

Si, en 2009, le plan Alzheimer a enregistré des succès en matière de recherche, l’année 2010 sera marquée par « la continuité de l’effort, avec l’informatisation des bases de données des patients, le démarrage d’un centre de traitement de l’image… » et par l’évaluation des différentes expérimentations engagées.

La troisième réunion de suivi du plan Alzheimer 2008-2012 s’est tenue le 1er février à l’Élysée, autour du président de la République. Le plan est doté de 1,6 milliard d’euros sur cinq ans, dont 1,2 est consacré au secteur médico-social.

Les réalisations de 2009

L’année 2009 a été marquée par une dynamique forte du volet recherche, le développement des lieux de diagnostics, des expérimentations de guichet unique, des plates-formes d’accompagnement et de répit pour les aidants familiaux et des équipes spécialisées pour la prise en charge à domicile. Les principales réalisations sont les suivantes :

– Le Centre national de référence pour les malades Alzheimer jeunes (spécifiquement dédié aux moins de 60 ans) a été créé en février 2009. Il dispose de correspondants régionaux et d’un site internet : www.centre-alzheimer-jeunes.fr

– 17 Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer (MAIA) sont en cours d’expérimentation depuis février 2009. Les MAIA sont des guichets uniques regroupant les différents acteurs de la prise en charge (services de santé, médico-sociaux et sociaux) des malades et de leurs proches dans un seul espace d’orientation et de formation.

– Pour favoriser le maintien à domicile des malades, le plan Alzheimer prévoit la mise en place de 50 équipes mobiles pluridisciplinaires. Elles sont expérimentées, aujourd’hui, avec 40 services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) en service.

– Depuis juillet 2009, 11 plates-formes d’accompagnement et de répit sont en cours d’expérimentation. Elles doivent permettre de soulager les aidants, notamment familiaux, en accueillant les malades pendant quelques heures ou plusieurs demi-journées. Après évaluation en 2010, l’objectif est de les généraliser en 2011. Par ailleurs, les aidants familiaux ont la possibilité, depuis novembre 2009, de bénéficier de deux jours de formation gratuite.

Le programme pour 2010

« La dynamique de la recherche va se poursuivre » , a annoncé le gouvernement. L’année 2010 permettra, notamment, l’informatisation complète des bases de données des patients reçus en consultation mémoire. Elle verra aussi le démarrage, dès ce mois de février, du centre de traitement de l’image.

Pour le diagnostic, les centres mémoire de ressource et de recherche structureront les données des consultations mémoire (en ville et à l’hôpital), permettant, ainsi, de rationaliser l’accompagnement du malade, du diagnostic à sa prise en charge.

Enfin, les conclusions seront tirées des différentes expérimentations mises en place. Au programme : les MAIA, les plates-formes d’accompagnement et de répit, les équipes mobiles pluridisciplinaires, avec la formation des premiers assistants de soins en gérontologie, à partir de septembre 2010.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum