Politique de regroupement des hôpitaux : l’IGAS formule 29 recommandations

Santé

L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a publié un rapport sur les fusions opérées par les établissements publics de santé ayant une activité de court séjour. Nombre d’entre elles n’atteignent pas leurs objectifs, certaines faisant même empirer la situation.

Dans son rapport, l’IGAS fait le point sur la restructuration du système de santé sur les quinze dernières années. Premier constat : « La fusion n’est en général pas l’outil le plus pertinent pour réduire les déficits hospitaliers ». En effet, le temps de trajet entre les établissements est souvent trop important, les bassins de vie, trop différents, et les activités, rarement complémentaires. Les hôpitaux devraient donc d’abord procéder à une réorganisation interne pour réduire leurs dépenses avant de se lancer dans de telles opérations.

De plus, rappelle l’organisme, une fusion peut coûter très cher. En conséquence, l’IGAS formule 29 recommandations au gouvernement, parmi lesquelles figurent la reconstitution de l’Observatoire des recompositions hospitalières et la création, par le biais de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), d’une cellule chargée de suivre et d’appuyer les restructurations du système de santé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum