Questions-réponses : gestion du personnel territorial

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Questions-réponses : gestion du personnel territorial

Des réponses rapides et concrètes et une application directe : ivresse au travail, vacance d'emploi, indice de rémunération d'un remplaçant, accusation de harcèlement moral...

Nous vous recommandons

Pratique des RH territoriales

Pratique des RH territoriales

Faire une recherche dans cette publication :

Un médecin généraliste peut-il assurer un service de médecine professionnelle et préventive ?

Non, le médecin doit être titulaire de l’un des titres ou diplômes exigés pour exercer les fonctions de médecin du travail.

L’obligation de créer un service de médecine professionnelle et préventive

Les collectivités territoriales doivent disposer d’un service de médecine professionnelle et préventive. Pour ce faire, elles peuvent créer leur propre service, recourir à un service commun à plusieurs collectivités ou un service créé par le centre de gestion, mais aussi, le cas échéant, à un service de santé au travail interentreprises ou à un service médical du travail et de l’agriculture agréé.

Ainsi, une collectivité aux effectifs restreints dispose de plusieurs solutions pour bénéficier d’un service de médecine préventive.

L’obligation de recruter un médecin diplômé

Tout docteur en médecine, pour être engagé dans un service de médecine professionnelle et préventive, doit être titulaire de l’un des diplômes, titres ou certificats particuliers exigés pour exercer les fonctions de médecin du travail. Dès lors, la législation en vigueur ne permet pas de confier à un médecin généraliste des missions de médecine préventive, quels que soient les effectifs de la collectivité.

Références

Code des communes, articles L. 417-26, L. 417-27 et R. 241-29.

Décret n° 85-603 du 10 juin 1985, articles 10, 11 et 12.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.