X

Faire une recherche dans cette publication :

Parentalité : La parentalité, une histoire de familles

1 - Le contexte d’émergence du mot « parentalité »

Les mots sont comme des allumettes...

« Les mots sont comme des allumettes : il y en a qui prennent, d’autres pas. » Le mot « parentalité » appartient aux deux catégories. Inventé dans les années 1950 par les psychanalystes (Benedek, 1959 ; Racamier, 1961), le terme parentalité désigne dans un premier temps un processus de maturation psychique qui se développe aussi bien chez la mère (maternalité) que chez le père (paternalité, Carel, 1974). Selon Benedek, ce processus de maternalité reposerait sur un socle biologique et serait dépendant du développement psychosexuel. Au fil du temps, il pourrait être escamoté, différé ou encore ne pas se manifester. Ce qui explique que certaines personnes ne souhaitent pas d’enfant ou qu’elles retardent la décision d’en avoir. Dans ce langage clinique spécialisé, la parentalité est donc un mouvement maturatif qui fait passer la femme de l’être femme à l’être mère et l’homme de l’être homme à l’être père.

Famille en danger ?

Les cliniciens, focalisés sur la mère, constatent d’ailleurs que ce mouvement n’est en rien anodin et que le passage comprend des risques, comme en témoignent le baby blues, les dépressions du post-partum, les psychoses puerpérales. Dans le langage scientifique, ce néologisme reste bien marginal, seuls les initiés l’utilisent. Le mot ne prend pas.

Il faut comprendre qu’un néologisme ne naît que lorsqu’il est déjà diffus dans le corps social au niveau des pratiques ou des préoccupations. Le mot « parentalité » va faire feu de tout bois lorsque notre société va s’inquiéter du devenir de la famille, qu’elle voit se métamorphoser sous ses yeux. La famille serait-elle en danger ? Certains le pensent et s’évertuent à lui venir en aide. Le soutien à la parentalité est né avec son cortège de bonnes intentions, d’innovations, mais aussi de contraintes, de politiques sécuritaires et punitives envers les parents. Toute aide a son revers. Le terme parentalité a un double visage, celui de la bienveillance, de la bien-traitance, dirait Danielle Rapoport ; mais aussi celui du conformisme et de la « police des familles ». Son ambiguïté est sans doute ce qui fait son succès. Chacun peut se prévaloir du terme dans une logique différente.

Pour comprendre le succès d’un terme qui est devenu le support de l’action publique, un retour en arrière s’impose. Il nous faut comprendre quelles sont les origines des craintes vis-à-vis de la famille. En quoi a-t-elle changé ?

Métamorphoses de la famille

Qui...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.