Les présidents des deux Normandies s’engagent à la fusion

Administration

Les présidents PS de la Haute et de la Basse-Normandie se sont engagés mardi 3 juin « dès à présent » à mettre en œuvre la fusion de leurs deux régions, telle que prévue par le redécoupage annoncé par François Hollande.

Cet article fait partie du dossier :

Administration RÉFORME TERRITORIALE : LA TECTONIQUE DES CARTES Voir le dossier

« Le président de la République (…) fait ainsi le choix de rassembler la Haute et la Basse-Normandie. Nous saluons cette décision et nous engageons à la mettre en œuvre dès à présent », affirment dans un communiqué commun Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Haute Normandie et  Laurent Beauvais, président de la Basse-Normandie.

« Très rapidement, nous allons travailler à la préparation de cette fusion dans les meilleures conditions en nous appuyant notamment sur nos coopérations », poursuivent les deux responsables qui entendent « conforter les services publics de proximité, sans augmenter la fiscalité locale ».

« D’ores et déjà, nous appelons de nos vœux un engagement fort du gouvernement sur les grands projets structurants pour la Normandie, en particulier le développement de la Vallée de la Seine », concluent MM. Mayer-Rossignol et Beauvais.

Le premier, très proche de Laurent Fabius, avait proposé un regroupement des deux régions normandes et de la Picardie, tandis que le second ne souhaitait que la réunification de la Normandie.

Le communiqué n’aborde pas la question de la future capitale régionale, pomme de discorde traditionnelle dans les débats anciens sur la réunification normande.

Mais le maire de Rouen, Yvon Robert (PS), a estimé, dans un communiqué que sa ville s’imposait comme capitale.

« Sans vouloir tomber une nouvelle fois dans l’éternelle querelle de chapelles entre Rouen et Caen sur la capitale de cette future région », M. Robert a rappelé que l’année prochaine l’agglomération rouennaise obtiendrait le statut de métropole.

« En janvier 2015, notre agglomération deviendra la Métropole Rouen Normandie, capitale d’une région de 3,4 millions d’habitants », a-t-il affirmé.

Avec quelque 500 000 habitants, l’agglomération de Rouen compte environ deux fois plus d’habitants que celle de Caen. En revanche, cette dernière compte quelques centaines d’habitants de plus dans son périmètre « intra muros » que sa voisine haut-normande.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum