Entretien avec Anne Mimin, coordinatrice du guide Discours et protocole

Communication

Pour tout comprendre

Entretien-avec-Anne-Mimin-Coordinatrice-du-guide-Discours-et-protocole_reference

Anne Mimin, attachée parlementaire, nous présente le guide Discours et protocole, qui vient de sortir aux éditions Weka, et dont elle est coordinatrice.

Weka : Anne Mimin, en quoi ce guide se démarque-t-il de la précédente édition ?

Anne Mimin : Le précédent ouvrage était un recueil de discours à l’usage des personnes publiques. S’ils pouvaient parfois convenir à une situation donnée, ces discours étaient souvent trop contextualisés et nécessitaient donc de la part de l’utilisateur un vrai travail d’adaptation aux réalités de sa collectivité.

Le grand changement avec cette nouvelle édition, c’est qu’elle contient des discours clefs en main avec chaque fois une fiche incluant des rubriques « Contexte », « Repères », « Controverse », « Ils ont dit », « Aller plus loin », ainsi qu’une bibliographie et des liens vers des sites spécialisés.

Tous les outils utiles à l’élu ou au chargé de communication pour écrire son propre discours. La rubrique « controverse » est ainsi intéressante pour les responsables politiques, car permet de faire un état des lieux sur un sujet polémique, de savoir ce qu’en pensent leurs adversaires, comment ménager les opinions. Cette nouvelle édition palie donc nombre de défauts de la précédente. Avec, en plus, une rubrique protocolaire.

Avoir un recueil des règles protocolaires s’avère très pratique pour, par exemple, organiser une cérémonie. Et le guide associe chaque discours avec la fiche protocole qui lui correspond. Ce lien direct permet d’avoir sous les yeux à la fois le type de discours envisageable et le protocole à appliquer pour une situation donnée. Par exemple, « comment organiser une cérémonie de remise de médaille » sur le plan protocolaire va utilement compléter les discours relatifs aux remises de la légion d’honneur, des palmes académiques ou encore des médailles du travail. Il n’existait jusqu’alors aucun ouvrage recensant les règles et usages protocolaires à suivre, hormis des recueils de décrets. Là, on voit comment organiser tel ou tel évènement, étape par étape. C’est la vraie nouveauté de l’ouvrage.
 

Weka : Quel est l’éventail des thématiques abordées ?

Anne Mimin : Il est large et épouse l’ensemble du champ de l’action publique, avec à la fois des discours généraux (un départ à la retraite, le lancement d’un conseil de quartier par exemple) et des discours plus techniques, sur une AMAP, l’éco-prêt à taux zéro ou encore une opération ANRU. Ça n’est pas une simple batterie de discours prêts à l’emploi, mais bien un outil permettant de découvrir ce qui se fait ailleurs et d’inspirer de nouvelles idées à ses utilisateurs.
 

Weka : Qui en sont les auteurs ?

Anne Mimin : Des utilisateurs potentiels, pour la plupart collaborateurs d’élus, ainsi que des directeurs de la communication. Les différents profils de ces « plumes » donnent des tonalités variées aux discours, tantôt lyriques, juridiques ou techniques, et permettent ainsi à chacun de trouver ce qui lui convient. On trouve en effet une vraie diversité dans les discours, même sur des sujets où il est difficile de se renouveler, comme les fêtes nationales, les commémorations ou les vœux.

Les auteurs ont produit l’outil qui leur manquait pour faire face à l’urgence et répondre à la question suivante : comment rédiger en quelques heures un discours sur un sujet auquel on ne connaît rien ? Avec ce guide, on facilite grandement le travail de l’utilisateur qui dispose désormais de toutes les informations sur un sujet et peut donc se concentrer sur l’écriture ou la remise en forme du discours qui lui est proposé. Car si ces discours sont tous fictifs, ils n’en sont pas moins ultra réalistes.
 

Weka : Quelles places ont les discours et le protocole dans la vie des élus de nos jours ?

Anne Mimin : Fondamentale ! Avec l’accélération du rythme de l’information et de la communication, un cabinet politique doit réagir très vite. Un discours n’est plus écrit trois semaines à l’avance, mais bien souvent quelques heures avant d’être prononcé. La présence devenue systématique des médias est à la fois une difficulté pour les élus, car les enjeux sont plus importants, et une opportunité pour réussir leur communication.

 

Pour en savoir plus, consultez l’ouvrage Discours et protocole dès aujourd’hui.

Posté le par Rédaction Weka

Pour tout comprendre

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum