« Les communes sont l’échelon par excellence de la proximité »

Communication

Pour tout comprendre

Entretien avec Vincent Nolot, directeur de la communication et du protocole de Castelnau-le-Lez (Hérault, 15 000 habitants) et membre du comité de pilotage de Cap’com, et Benjamin Pasquier, chargé de mission à l’APVF, tous deux auteurs de Réussir sa communication locale.

Weka : Vincent Nolot, Benjamin Pasquier, qu’est-ce qui caractérise la communication des petites villes ?

Vincent Nolot : Elle se caractérise par des effectifs bien moindres que dans les grandes collectivités territoriales, pour un champ de compétences égal. Bien souvent dans les petites villes, la communication se résume à une seule personne. Les principales qualités nécessaires pour le poste sont alors la polyvalence et la réactivité, puisqu’elle aura les mêmes contraintes qu’un service entier : savoir réaliser un plan de communication, gérer les relations presse, l’affichage, etc. Des missions identiques, mais avec des moyens beaucoup plus limités et des temps de communication très courts.

La communication des petites villes est également concernée par le poids accentué du bouche-à-oreille, très important, de part une proximité très forte.

Benjamin Pasquier : Du fait de leurs moyens effectivement limités, les collectivités se concentrent sur des outils de communication traditionnels : journal communal, affichage, site Internet et relations presse, mais ça s’arrête généralement là.

Le bouche-à-oreille y est, il est vrai, particulièrement important et efficace.

J’ajouterais que dans la communication des petites villes, les enjeux politiques sont beaucoup moins prégnants que dans les grandes villes. Les messages sont plus concrets. Les électeurs tiennent plus compte des projets réalisés dans leur commune que de l’étiquette politique des élus. Pour preuve, dans les villes de moins de 10 000 habitants, il y a encore des maires sans étiquette.
 

Weka : Quelles sont les principales difficultés inhérentes à la communication des petites villes ?

Vincent Nolot : On dit souvent que les communes sont l’échelon par excellence de la proximité. Dans les petites villes, c’est exacerbé. Chaque évènement a donc son importance. Mais il ne sera pas forcément facile de faire venir la presse locale sur des petits évènements d’intérêt fort au niveau local, mais moins attrayant pour la presse que des évènements d’envergure. Et l’ultra-proximité implique un fort niveau d’exigence du citoyen, qui attend toujours un service optimal.
 

Weka : Comment s’articule la communication d’une  petite ville avec son intercommunalité, notamment dans un contexte de refonte de l’intercommunalité, désormais obligatoire ?

Vincent Nolot : Disons que l’intercommunalité a une communication plus globale, générale. Quand elle mène une action de communication sur un territoire précis, elle se sert de la communication municipale comme relai, via les journaux municipaux, l’organisation de réunions, etc. C’est un travail en complémentarité. Aux communes la communication plus « humaine », d’extrême proximité, et à l’EPCI les discours plus « techniques ». Cette collaboration peut ajouter quelques missions au chargé de communication municipal, mais ne va pas transformer son métier.

Benjamin Pasquier : Tout dépend de la commune, de l’EPCI et de la relation entre les deux. Il y a deux types de petites villes : les périurbaines, et les villes-centres d’intercommunalités. À taille équivalente, la première va communiquer sur le local et relayer la communication de l’EPCI, alors que la seconde sera moteur des grands projets, et donc de la communication.

Avec la réforme territoriale, et l’obligation d’intégrer une intercommunalité, il est certain que les petites villes intégrant un EPCI de force, par décision préfectorale, vont mettre du temps avant de se faire le relai d’intercommunalité.
 

Weka : En quoi le service documentaire Réussir sa communication locale est-il utile pour les personnes en charge de la communication des petites villes ?

Vincent Nolot : Il leur offre des réponses pratiques à des problèmes du quotidien. Ne serait-ce que pour rédiger mes fiches, il m’a fallu plusieurs heures à chaque fois pour aller rechercher les informations. Lorsqu’on gère seul la communication d’une petite ville, on n’a pas le temps de faire cette démarche. Cet ouvrage est donc une boîte à outils qui synthétise un grand nombre de questions sur la communication, rédigé par des professionnels, des universitaires, un grand nombre d’acteurs du secteur ayant des regards différents.

Un bel outil à points d’entrée multiples, bien adapté à sa cible, et en particulier aux petites communes n’ayant pas de spécialistes pour chaque volet de la communication. Bien moins cher qu’une formation, qui nécessite une mobilisation personnelle de l’agent, et avec en plus un caractère évolutif, puisque mis à jour régulièrement sur Internet.

Benjamin Pasquier : Dans les petites villes il s’adresse bien évidemment aux directeurs de la communication, mais aussi au cabinet du maire ainsi qu’au secrétariat. Personnellement, je trouve cet ouvrage innovant. Je l’ai d’ailleurs déjà conseillé à plusieurs petites villes. Le principe des fiches action permet d’avoir une vue globale sur les enjeux liés à tel ou tel projet.

Les élus et professionnels sont déjà abreuvés de littérature, n’ont pas le temps de lire toutes les revues, et trouveront là un niveau de technicité se distinguant du contenu souvent léger de certains ouvrages. Des fiches courtes et pratiques comme celles-ci, on pourrait croire que tout le monde fait ça, mais non, il n’y a que celles-ci !
 

Réussir sa communication locale, un service documentaire à paraître aux Éditions Weka en mars 2012.

Livre blanc

Concevoir une communication adaptée à une petite commune

Téléchargez

Comment mettre en place une stratégie de communication percutante et pertinente avec les moyens réduits d’une petite commune ?

Découvrez la réponse en téléchargeant gratuitement la fiche « Concevoir une communication adaptée à une petite commune ».

Ce cinquième extrait du service documentaire Réussir sa communication locale vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Pour tout comprendre

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum