Éducation : l’État va recruter 500 assistants de prévention et de sécurité

Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale crée un nouveau métier : assistant de prévention et de sécurité (APS). 500 doivent être opérationnels dès cette rentrée, dans les collèges et les lycées les plus sensibles.

500 assistants de prévention et de sécurité (APS) vont être recrutés, dès cette rentrée, dans les collèges et lycées les plus sensibles. La création de ce nouveau métier, « destiné à prévenir les violences » au sein des établissements, a été annoncée officiellement le 6 septembre, par le ministère de l’Éducation nationale.

Une circulaire du 29 août, parue au Bulletin officiel du ministère de l’Éducation nationale du 6 septembre, prévoit le recrutement de ces 500 APS « au plus tard le 1er octobre 2012. L’objectif de ce nouveau métier est de « renforcer les actions de prévention et de sécurité au sein des établissements les plus exposés aux phénomènes d’incivilité et de violence, afin de maintenir un climat apaisé, propice aux apprentissages et au bien-être des élèves et des personnels. »

Voici les missions confiées aux APS :

– Ils contribuent à l’analyse de la situation de l’établissement pour favoriser la mise en place d’une politique de prévention.
– Ils participent à l’action éducative, en complémentarité avec les autres personnels et, selon les situations, avec les équipes mobiles de sécurité (EMS).
– Ils concourent au traitement des situations en cas de crise grave compromettant la sécurité des personnes et des biens, afin de rétablir les conditions nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement.

Les APS exerceront leurs missions sous l’autorité du chef d’établissement, garant de la sécurité des personnes et des biens. Ils s’intègreront dans l’action d’une équipe pluridisciplinaire de prévention rassemblant les compétences de différents personnels : conseillers principaux d’éducation, personnels sociaux et de santé, conseillers d’orientation-psychologues… À ce titre, ils participeront « à l’amélioration du climat scolaire. » Leur action ne se substitue pas à la mission de surveillance dévolue aux assistants d’éducation, précise le ministère.

Les « actions de prévention et d’éducation auprès des élèves » menées par les APS consisteront, notamment, à :

– Contribuer à sensibiliser les élèves au respect de l’autorité, ainsi qu’à l’appropriation des règles de vie collective, de droit et de comportement au sein de l’établissement.
– Contribuer à la prévention des conduites à risques.
– Identifier des signes précurseurs de tension et constituer un appui pour définir des stratégies de prévention des difficultés.
– Contribuer à prévenir et gérer les situations de tension grave dès qu’elles se présentent ; intervenir dans la gestion des conflits entre élèves et contribuer à la résolution des situations de violence avérée.
– Participer aux modalités de prise en charge des élèves très perturbateurs ou ayant fait l’objet de procédures disciplinaires. L’APS peut être le « référent » du jeune pendant cette période.

L’ensemble des APS doit être recruté au plus tard début octobre par les chefs d’établissement, afin que leur formation se déroule en octobre et novembre. Recrutés au niveau bac + 2, ils bénéficieront d’une formation d’une durée de 35 heures prévue durant les huit premières semaines suivant leur prise de fonctions. Le programme se divisera en deux modules :

– 25 heures de service hebdomadaires seront consacrées à leurs missions spécifiques de sécurité et de prévention des violences scolaires ;
– 10 heures seront réservées à la connaissance du fonctionnement de l’établissement. Les candidats devront notamment connaître le rôle et les missions des différents personnels et le contexte environnemental de leur établissement.

Cette formation initiale pourra être complétée par une formation continue, dans la perspective d’une professionnalisation ultérieure, ajoute le ministère. À noter : l’ensemble des heures de formation pourra faire l’objet d’une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Un premier bilan, portant principalement sur le recrutement, la formation et le champ des missions attribuées aux APS, sera réalisé pour la mi-février 2013. Un second bilan, portant notamment sur les missions effectuées, sera demandé pour la fin juin 2013.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum