Effectifs scolaires en hausse dans le 2nd degré en 2010

Éducation

C’est l’un des enseignements de la note de la Depp de juin 2011, consacrée aux élèves du second degré à la rentrée 2010 dans les établissements publics ou privés. Cette hausse intervient après plusieurs années de baisse.

En 2010-2011, les établissements du second degré auront ainsi accueilli 5 353 200 élèves en métropole et dans les DOM, soit 21 500 élèves de plus qu’en 2009.

L’évolution des effectifs d’élèves est très variable d’une académie à l’autre. En effet, si plus des deux tiers progressent (Bordeaux, Nantes, Toulouse, Rennes, Montpellier et Poitiers), six académies se distinguent avec une baisse constatée (Aix-Marseille, Caen, Nancy-Metz, Reims, Guadeloupe et Martinique). Globalement, dans le 2nd degré, la hausse concerne les collèges (+ 0,5 %) et les lycées professionnels (+ 1,6 %).

Au collège

Pour 2010, la Depp observe une baisse du redoublement. Les taux sont les suivants  3,9 % en sixième (4,5 % en 2009), 2,3 % en cinquième (2,6 % en 2009), 3,6 % en quatrième (4,1 % en 2009) et 4,9 % en troisième (5,0 % en 2009). Elle constate aussi une amélioration du « flux de passage » entre la troisième et la seconde générale et technologique. En cinq ans, le taux sera passé de 56,5 % à 59,1 %.

Au lycée général et technologique

À ce niveau de la scolarité, la Depp note une baisse de 0,4 % d’élèves accueillis, soit 5 600 élèves de moins qu’en 2009. Pourquoi ? L’évolution démographique, tout simplement.
Concernant les redoublements, elle constate que les taux diminuent depuis dix ans pour atteindre 11 % en 2010. « Les classes de première générale et technologique sont globalement déficitaires, essentiellement à cause d’une désaffection pour les classes de première technologique et d’adaptation, alors que les effectifs de première générale augmentent. »

Au lycée professionnel



C’est là qu’a lieu, en 2010, l’augmentation d’effectifs la plus importante (11 200 élèves, soit + 1,6 %). Le diplôme le plus concerné est le CAP. Autre explication avancée par la Depp : « la croissance des effectifs résulte aussi de la généralisation du baccalauréat professionnel en trois ans qui se poursuit parallèlement à l’extinction des BEP ».

La situation de l’enseignement privé

Du côté du privé, on constate le même phénomène de hausse et aux mêmes niveaux. On observe une augmentation des effectifs en collège (plus 1 %, soit 6 500 élèves) et dans les formations professionnelles (plus 1,2 %, soit 1 800 élèves). La Depp note aussi que, depuis 2000, le privé gagne des parts de marché par rapport au public même si la croissance est faible : plus 1,2 % entre 2001 et 2010 dans l’ensemble du second degré.

Pour en savoir plus :

Les élèves du second degré à la rentrée 2010 dans les établissements publics ou privés, Note d’information, Depp, n° 11.10, juin 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum