Gers : action d’éclat du maire d’un village pour garder un enseignant

Éducation

Le maire d’une commune rurale du Gers, en lutte contre la suppression annoncée d’un poste d’enseignant à l’école du village, a mené jeudi une action d’éclat à l’inspection académique d’Auch d’où il a été évacué par la police, a-t-on appris de sources concordantes.

« Je ne suis pas fier de moi mais il fallait marquer les esprits. La pression monte. On doit défendre la vie de nos villages », a dit à l’AFP le maire de Lasséran, Michel Soriano, consterné d’avoir reçu un courrier annonçant la suppression d’un des quatre postes d’enseignants des communes de Lassérant et Saint-Jean-Le-Comtal. Pourtant « on avait fait valoir qu’on atteignait bien, sur le papier, le nombre d’élèves requis – 70 – pour garder nos quatre postes de professeurs des écoles », a assuré l’édile de Lasseran (400 habitants).

Jeudi après-midi, le maire s’est engouffré, avec quelques parents d’lèves et élus, dans les locaux de l’inspection académique à Auch. Et quand les policiers sont arrivés, les manifestants ont parlementé mais refusé de partir. « Comme je m’étais assis par terre puis couché, il a fallu qu’ils me prennent par les jambes et par les bras pour m’évacuer », a rapporté M. Sorano. « On pourrait dire c’est juste un enseignant de moins. Des réductions de postes sont demandées partout et il paraît que nous sommes, ici, dans le Gers, parmi les mieux lotis », a-t-il ajouté. « Mais on nous parle de la fermeture d’une des deux écoles… Puis après ce sera les deux. Et une commune sans école, c’est mort ! », a plaidé cet élu sans étiquette de 59 ans, comme s’il parlait au nom de tous les petits maires ruraux soucieux de l’avenir de leurs écoles.

L’inspection académique n’a pu être jointe mais la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a confirmé que la police était intervenue pour mettre fin à l’occupation du lieu, qu’un dialogue s’était engagé avec la dizaine de manifestants puis que leur évacuation s’était fait « sans aucune violence ».

Quatre instituteurs travaillent actuellement dans les communes de Saint-Jean-Le-Comtal (maternelle et cours préparatoire) et Lasséran (cours élémentaire et cours moyens).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum