L’administration centrale se met aussi au numérique

Éducation

Vincent Peillon, dans la droite ligne des annonces faites en matière de numérique en direction des élèves, des familles et des personnels enseignants, entend bien aussi impliquer l’administration Éducation nationale dans son ensemble. Il devrait donc exister prochainement une structure d’administration centrale entièrement dédiée au numérique.

Le ministre de l’Éducation nationale veut faire bouger les lignes en changeant la gouvernance du numérique. La nouvelle structure d’administration centrale qui devrait voir le jour aurait ainsi pour mission de piloter les gouvernances académiques et territoriales.

Il ambitionne d’en faire un « point d’entrée au niveau national » pour faciliter le « dialogue » avec les collectivités et les partenaires privés. De la même façon, Vincent Peillon espère en profiter pour « renforcer les liens » avec le Supérieur et la Recherche ainsi qu’avec le ministère chargé des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique.

Quels seront les contours de cette structure ?

Vincent Peillon annonce même qu’à terme, il pourrait s’agir « d’une direction à part entière du numérique éducatif », placée sous la double responsabilité du Dgesco et du secrétaire général du ministère. C’est une Inspectrice générale, Catherine Bizot, qui est chargée pour l’heure d’établir la « préfiguration de la structure » que le ministre souhaite voir installée d’ici la fin de l’année 2013.

Quelles modalités ?

La réorganisation de l’administration centrale en matière de numérique passe par la création d’un « comité stratégique interne » chargé de « définir et suivre les orientations stratégiques », ce qui comprend notamment la rationalisation du pilotage du réseau numérique en académie.
Dans les régions, cela se traduira par « la mise en place d’une gouvernance académique dédiée au numérique », pilotée par un délégué académique au numérique éducatif, et dont le but est de fédérer tous les acteurs territoriaux autour du recteur. Ce délégué devra veiller à décliner localement des projets nationaux. Il sera notamment l’interlocuteur-référent pour les collectivités territoriales.

Pour donner une surface plus grande à ces gouvernances académiques, il est prévu la possibilité de monter une « gouvernance territoriale avec les collectivités et impliquant les Espé, le CRDP ou les CDDP ».

Pour en savoir plus :

Voir également :

Livre blanc

L'éducation numérique, un enjeu majeur pour les collectivités

Téléchargez

En matière d’éducation numérique, la France accuse un retard significatif sur de nombreux pays (usages pédagogiques et équipement). Or le développement des TICE constitue un véritable enjeu de territoire pour l’égalité des chances, pour la réussite scolaire et comme levier d’intégration sociale. Plus que jamais, la mise en place de partenariats adaptés entre l’État et les collectivités territoriales s’avère indispensable pour redéfinir et mettre en œuvre une politique numérique nationale et locale performante.

Au sommaire de ce numéro :

  • L’équipement des établissements scolaires
  • Gouvernance et inégalités territoriales
  • Les leviers d’une politique globale et locale
  • Efficience du système éducatif et observatoire
  • Les élus et le numérique
  • Les collectivités bâtissent les établissements scolaires du XXIe siècle
  • Vers de nouveaux bassins territoriaux d’éducation numérique
  • Atelier « Éducation, Numérique et Territoires » de la mission Ecoter

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum