Le HCSP veut encadrer le dépistage du Covid-19 en milieu scolaire

Éducation

Le HCSP plaide pour des dépistages ciblés, uniquement quand la situation sanitaire l’exige.

Sollicité par le Sénat, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a rendu, le 31 juillet 2021, son avis sur la stratégie de dépistage du Covid-19 en milieu scolaire. Il recommande de ne pas mettre en place des campagnes de dépistages systématiques transversaux en milieu scolaire, sauf pour des protocoles de recherche scientifique, et dans tous les cas pas dans des écoles maternelles et élémentaires, dans lesquelles de telles campagnes de dépistage s’avèrent peu efficientes et techniquement trop contraignantes. Le HCSP conseille plutôt de recourir au dépistage ciblé en milieu scolaire uniquement en cas de situations épidémiologiques particulières, sur décision conjointe des autorités sanitaires et de l’Éducation nationale. Il conviendra de préciser, avant leurs mises en place, les conditions de ces dépistages ciblés des adultes et des enfants : déclinaison opérationnelle (réalisation, rendu des résultats, moyens accordés), accord parental et de l’enfant, technique de prélèvement facile et non invasive, rendu rapide des résultats.

Selon le Haut conseil, il convient de fortement promouvoir le dépistage à visée diagnostique devant des symptômes compatibles avec une infection par le virus, l’isolement des cas suspects au domicile jusqu’au résultat du test et le contact tracing au sein de l’institution scolaire, si le cas est avéré. Pour cela notamment, une information sur les signes du Covid-19 doit être délivrée de manière systématique et répétée auprès des élèves et des parents et au besoin, au moyen de check-lists, insiste l’instance.

Il est nécessaire d’identifier une autorité sanitaire compétente pour piloter les dépistages ciblés, indique le HCSP. Pour réaliser ces dépistages, il est difficile de mobiliser les personnels médicaux et paramédicaux de l’Éducation nationale, qui ont d’autres missions. Par ailleurs, des contraintes organisationnelles importantes liées à la réalisation, à la conservation, ainsi qu’à l’acheminement des prélèvements, doivent être prises en considération. Les modalités d’information des familles doivent être parfaitement définies en amont. « Il est nécessaire de veiller aux enjeux éthiques posés par le dépistage en milieu scolaire et notamment les risques de stigmatisation et d’iniquités de traitement », précise l’avis du HCSP.

Enfin, il recommande que les efforts de prévention de la transmission de l’infection chez les enfants scolarisés reposent en particulier sur les mesures à destination des adultes (distanciation physique et autres mesures barrières et vaccination). Les élèves de plus de 12 ans et leurs parents devraient être systématiquement informés de l’intérêt et des modalités de la vaccination anti-Covid-19, conclut le Haut conseil de la santé publique.

Posté le par

Recommander cet article