Stagiaires enseignants : le modus operandi 2014-2015

Éducation

Une circulaire fait le point sur les modalités d’organisation de l’année de stage pour l’année scolaire 2014-2015. Service, modalités du tutorat, rémunération sont passés au crible.

Les quotités de service

Il est impossible, pour les stagiaires, d’exercer à temps partiel, sauf pour ceux affectés à temps plein dans les écoles et établissements.

Dans le 1er degré

Le service hebdomadaire d’enseignement est organisé sur quatre à cinq demi-journées réparties sur deux jours ou deux jours et demi, ou selon une formule mixte filée/massée. Les stagiaires bénéficient d’un allègement des activités pédagogiques complémentaires (APC) pour moitié.

Dans 2nd degré

  • Les quotités sont ajustées selon une fourchette de 8 à 10 heures pour les certifiés et les PLP, et de 7 à 9 heures pour les agrégés.
  • Les lauréats de l’agrégation d’EPS ont un service de 7 à 8 heures d’enseignement + 3 heures indivisibles d’AS durant la moitié de l’année scolaire.
  • Les lauréats du CAPEPS ont un service de 8 à 9 heures d’enseignement + 3 heures indivisibles d’AS durant la moitié de l’année scolaire.
  • Les stagiaires de la filière documentation et de la filière éducation assurent un service de 18 heures.

Le tutorat

Un tuteur est désigné pour chaque stagiaire. Il doit veiller à l’accueil et à l’accompagnement des stagiaires sous la forme d’une « aide à la prise de fonction, à la conception des séquences d’enseignement, à la prise en charge de la classe ». Le vivier du 1er degré est constitué des maîtres-formateurs et des maîtres d’accueil temporaires (MAT), désignés par l’IEN. Dans le 2nd degré, il s’agit de « personnels experts et expérimentés ». Du côté de l’Espé, le stagiaire pourra aussi assurer le suivi du stagiaire tout au long de son cursus.

La rémunération

Quelle que soit la quotité d’affectation en établissement, les stagiaires bénéficieront d’un salaire à taux plein. S’y ajoutent :

  • l’ISAE pour les professeurs des écoles ;
  • l’ISOE pour les enseignants du 2nd degré ;
  • l’indemnité de fonction pour les CPE ;
  • l’indemnité de sujétions particulières pour les documentalistes.

Ils peuvent également prétendre aux indemnités liées à l’éducation prioritaire.

Enfin, « ils n’ont pas vocation à se voir confier des heures supplémentaires ».

Texte de référence :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum