Les maires ruraux demandent à l’État d’assumer son rôle dans l’aménagement du territoire

Élus
Les maires ruraux demandent à l'État d'assumer son rôle dans l'aménagement du territoire
Vanick Berbérian, Président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF)

Les maires ruraux dénoncent « l’absence croissante d’interlocuteurs de l’État » et demandent à celui-ci d’assumer pleinement son rôle en matière d’aménagement du territoire, dans une motion diffusée lundi 20 mars.

Les élus de l’Association des maires ruraux de France (AMRF) « dénoncent le retrait et l’absence progressive de l’État de ses missions d’accompagnement et de conseil aux communes », dans ce texte adopté lors de l’assemblée générale de l’AMRF, qui rassemble quelque 10 000 élus, réunie le week-end dernier à Lyon.

Ils regrettent que l’État « ait d’abord l’objectif de contrôler les communes », plutôt que « de les accompagner juridiquement et techniquement (urbanisme, normes, sécurité…) ».

« Il n’est pas acceptable que les arbitrages comptables des politiques engagées au niveau national aboutissent à abandonner en priorité des missions pourtant indispensables pour les communes rurales », affirment-ils.

Dans un autre texte, les maires dénoncent « la définition de politiques publiques qui se font souvent au détriment de la recherche d’équilibre entre les territoires ». « La création de métropoles ne peut être la réponse unique aux problématiques d’organisation territoriale et d’occupation de l’espace », écrivent-ils.

Les élus demandent aux candidats à la présidentielle de faire connaître leurs positions « sur cette question majeure de l’équilibre et de l’aménagement des territoire, aujourd’hui absente du grand débat national ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum