Chômage : le triste bilan de 2014

Emploi

L’année 2014 s’est achevée avec près de 3,5 millions de chômeurs en France métropolitaine.

En décembre 2014, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle Emploi a encore augmenté de 0,2 %, soit 8 100 chômeurs supplémentaires par rapport au mois précédent, selon les données publiées le 27 janvier par le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A frôle les 3,5 millions en France métropolitaine sur l’ensemble de l’année 2014. Sur un an, il croît de 5,7 %.

Parallèlement, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en activité réduite (catégories B et C) s’établit à 1 721 800 en France métropolitaine fin décembre 2014. Sur un mois, il augmente de 0,7 % pour l’activité réduite courte (catégorie B, + 4,2 % sur un an) et de 2,9 % pour l’activité réduite longue (catégorie C, + 10,1 % sur un an).

Bilan : le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s’établit à 5 218 200 en France métropolitaine fin décembre 2014 (5 521 200 en France, en ajoutant les DOM) ! Ce nombre a augmenté de 0,8 % (+ 41 900) au mois de décembre et de 6,4 % sur un an.

« Toutefois, en décembre, la progression ralentit : elle est deux fois inférieure à la moyenne mensuelle des douze derniers mois », tente de rassurer le ministre, François Rebsamen. Et le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en catégorie A recule à nouveau (- 0,2 %, soit – 1 000 personnes par rapport au mois de novembre).

« Le gouvernement a mobilisé la politique de l’emploi tout au long de 2014, en particulier en faveur de ceux qui sont les plus exposés au risque d’exclusion du marché du travail. Ainsi, près de 97 000 emplois d’avenir ont été prescrits pour des jeunes souvent peu qualifiés et près de 310 000 contrats aidés non marchands et 48 000 marchands ont bénéficié à des chômeurs de longue durée ou éloignés de l’emploi », rappelle le ministre. Hélas, sans succès pour inverser la courbe du chômage.

« Le plein déploiement du Pacte de responsabilité et de solidarité et une amélioration de l’environnement économique dynamiseront l’emploi en 2015, veut croire François Rebsamen. En tout état de cause, l’effort du gouvernement ne faiblira pas ». Et le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social d’énumérer les mesures à venir :

– La Garantie jeunes, qui s’adresse aux jeunes les plus exclus du marché du travail, sera déployée très largement pour concerner 50 000 bénéficiaires dès cette année.

– Le Compte personnel de formation (CPF), mis en place début janvier, permet désormais à tout salarié ou tout demandeur d’emploi de financer une formation qualifiante. D’ores et déjà, plus de 200 000 inscriptions au CPF ont été enregistrées en trois semaines seulement.

– Enfin, en février, seront présentés les résultats des travaux sur la lutte contre le chômage de longue durée, engagés avec les partenaires sociaux, les régions et les acteurs de l’insertion depuis la grande Conférence sociale de juillet 2014.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum