Chômage : les règles d’indemnisation applicables au 1er août 2016

Emploi

Un récent décret fixe les conditions d’indemnisation du chômage à compter de ce lundi 1er août.

Un décret du 13 juillet reconduit, à partir de ce lundi 1er août 2016, les conditions d’indemnisation du chômage définies par la convention chômage modifiée du 14 mai 2014. Par ailleurs, le texte fixe, à compter de cette même date, les nouvelles règles d’indemnisation des intermittents du spectacle.

Rappel : la convention chômage modifiée du 14 mai 2014 est arrivée à échéance le 30 juin 2016. Compte-tenu de l’échec des négociations entre partenaires sociaux pour définir de nouvelles règles d’indemnisation, un décret publié au Journal officiel du 30 juin 2016 a prolongé l’application de cette convention à partir du 1er juillet 2016. De nouvelles discussions doivent être engagées au mois de septembre 2016.

En attendant, à partir de ce 1er août, les conditions d’indemnisation chômage des demandeurs d’emploi restent inchangées. À savoir :

  • Le droit aux allocations chômage est subordonné à une condition de durée minimum de cotisation au régime d’assurance chômage (122 jours ou 610 heures de travail au cours des 28 mois précédant la fin du contrat de travail pour les salariés âgés de moins de 50 ans, au cours des 36 mois pour les salariés âgés de 50 ans et plus ;
  • La durée de versement des allocations est équivalente à la durée de cotisation au régime d’assurance chômage, dans la limite de 730 jours pour les salariés âgés de moins de 50 ans, dans la limite de 1 095 jours pour les salariés âgés de 50 ans et plus.

Concernant les intermittents du spectacle, les demandeurs d’emploi dont la fin du contrat de travail est antérieure au 1er août 2016 restent soumis aux dispositions de la précédente convention chômage. Pour ceux dont la fin de contrat de travail intervient à partir du 1er août 2016, de nouvelles dispositions s’appliquent :

  • Les demandeurs d’emploi doivent justifier d’une période d’affiliation d’au moins 507 heures de travail au cours des 365 jours qui précèdent la fin de leur contrat de travail ;
  • La durée d’indemnisation est de 365 jours.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum