Forte baisse du chômage en janvier

Emploi

Le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 27 900 au mois de janvier 2016.

Décidément, les chiffres du chômage jouent au yo-yo. Après la baisse de novembre 2015, suivie d’une nouvelle hausse en décembre, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle emploi a diminué de 27 900 au mois de janvier 2016 (soit – 0,8 % par rapport au mois de décembre). C’est la plus forte baisse sur un mois enregistrée depuis 2007. « Cette baisse confirme la tendance qui se dessine depuis l’été dernier : au-delà des variations mensuelles observées ces derniers mois et qui caractérisent une reprise de l’activité économique, le nombre de demandeurs d’emploi est stable sur les huit derniers mois », a déclaré la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Myriam El Khomri, en annonçant ces chiffres le 24 février.

« Cette évolution favorable est plus marquée pour les jeunes », a précisé la ministre. Ainsi, le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans inscrits en catégorie A a diminué de 8 000 en janvier (soit – 1,5 %) et poursuit donc sa baisse engagée en 2015. Au total, plus de 30 000 jeunes en moins sont inscrits en catégorie A par rapport à fin 2014.

En un mois, 25 000 demandes d’aide à l’embauche ont été effectuées par des petites et moyennes entreprises, dans le cadre du plan d’urgence pour l’emploi lancé en janvier par le gouvernement. Cette aide doit permettre « d’accélérer les effets de la reprise économique en stimulant la création d’emplois ». Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) a d’ailleurs sensiblement augmenté au mois de janvier (+ 4,9 %), de même que les sorties de Pôle emploi pour motif de reprise d’emploi (+ 7,4 %). Le second volet du plan d’urgence, qui doit se traduire par un doublement du nombre de formations ouvertes aux chômeurs, sera déployé à compter du 1er mars au niveau régional. « L’enjeu des prochains mois est clair : stimuler la création d’emploi pour que ses effets sur le chômage soient massifs et rapides », a conclu Myriam El Khomri.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum