Les services de Pôle emploi s’améliorent

Emploi

Pôle emploi a rempli en 2017 ses objectifs de performance fixés par l’État et l’assurance chômage, selon un rapport annuel diffusé vendredi 4 mai par le ministère du Travail, l’Unédic et Pôle emploi.

Le rapport annuel 2017 relatif à la mise en œuvre de la convention tripartite État-Unédic-Pôle emploi pour la période 2015-2018 a été validé le 3 mai par le comité en charge du suivi de la convention. Celui-ci présente les résultats obtenus par Pôle emploi en 2017 dans le cadre de la convention tripartite et annonce ses orientations pour l’année en cours.

Les performances de Pôle emploi sont évaluées chaque année à travers 14 indicateurs, pour lesquels des objectifs sont fixés avec l’État et les partenaires sociaux gestionnaires de l’Unédic (assurance chômage). En 2017, l’opérateur a atteint la cible pour tous les indicateurs, selon le rapport.

Pôle emploi a notamment enregistré 4,14 millions de retours à l’emploi l’année dernière, soit environ 105 000 de plus que l’objectif.

Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée a par ailleurs diminué, selon les critères choisis pour cet indicateur : fin septembre, 1,48 million des inscrits à Pôle emploi avaient cumulé 12 mois d’inscription en catégorie A (sans activité) au cours des 15 derniers mois, un chiffre en baisse de 3,3 % sur un an.

Cette définition du chômage de longue durée est différente de celle issue des publications de Pôle emploi, qui recensent les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an, sans distinguer ceux exerçant ou non une activité. Selon cette définition, il y avait en métropole 2,49 millions de demandeurs d’emploi de longue durée fin septembre, un chiffre en hausse de 2,9 % sur un an.

Concernant l’indemnisation, Pôle emploi a atteint son objectif en matière de premiers paiements dans les délais (94,4 % en 2017) et de satisfaction des demandeurs d’emploi concernant les information liées aux allocations (72,9 %).

Les demandeurs d’emploi sont aussi majoritairement satisfaits du suivi général dont ils bénéficient (71 % en progression de 6,9 points par rapport à 2014) et des services numériques de Pôle emploi (91 %). Parmi les réalisations de Pôle emploi, l’année 2017 a été marquée par une montée en puissance des services numériques, à travers l’enrichissement de l’Emploi Store et l’extension de l’offre d’applications mobiles (qui représentent désormais 21 % des services en ligne), ou encore le déploiement de l’outil « Mon potentiel professionnel », qui permet au demandeur d’emploi de confronter son projet et ses compétences au marché de l’emploi. Pôle emploi poursuit, par ailleurs, ses travaux sur l’accessibilité des services en ligne, en testant des dispositifs de repérage des demandeurs d’emploi en risque d’exclusion numérique. Pôle emploi a également agi en faveur de la fluidité du marché de l’emploi en développant une approche par les compétences qui doit aider à augmenter les potentialités de rencontres entre employeurs et candidats.

La satisfaction des entreprises s’élève, quant à elle, à 70,7 %, en hausse de 5,6 points par rapport à 2014.

Au 1er trimestre 2018, 6,59 millions de demandeurs d’emploi étaient inscrits à Pôle emploi, dont 3,70 millions de chômeurs (sans activité).

En 2018, Pôle emploi accompagnera les réformes gouvernementales, notamment la mise en œuvre du Plan d’investissement compétences et des « Parcours emploi compétences ». L’établissement accentuera par ailleurs son approche du marché de l’emploi par les compétences en mettant à la disposition des conseillers l’outil « Mon assistant personnel », qui hébergera des services basés sur l’analyse croisée des compétences des demandeurs d’emploi et des besoins exprimés par les recruteurs afin d’améliorer le rapprochement entre recruteurs et candidats.

En matière d’indemnisation, la poursuite de la dématérialisation et de l’automatisation du traitement de la demande d’allocation doit permettre aux conseillers de « se concentrer encore davantage sur la relation avec le demandeur d’emploi ». Pour améliorer l’accompagnement des recrutements, des démarches proactives d’identification ciblée des besoins d’embauche seront développées, notamment auprès des TPE. Enfin, l’année 2018 sera marquée par la renégociation de la convention tripartite liant Pôle emploi, l’État et l’Unédic.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum