Bientôt des mesures en faveur des familles monoparentales ?

Enfance et famille

Le gouvernement cherche à impulser un collectif de soutien pour renforcer les solidarités à l’égard des familles monoparentales.

La secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Autonomie, Laurence Rossignol, a organisé, le jeudi 10 septembre, la première table ronde en faveur des familles monoparentales, réunissant plus de vingt partenaires. Étaient  présentes autour de la table : des associations, les caisses de sécurité sociale, des institutions, des entreprises et des fondations d’entreprise. Son objectif : renforcer les solidarités à l’égard des familles monoparentales, qui représentent aujourd’hui 22 % des familles. « La monoparentalité est souvent accompagnée d’une plus grande fragilité : au risque accru de précarité économique, s’ajoute la difficulté d’assurer seul(e) l’éducation des enfants, avec notamment des problématiques d’isolement et d’épuisement », a rappelé la secrétaire d’État.

Soulignant les dispositifs déjà existants, Laurence Rossignol a souhaité que les difficultés spécifiques des familles monoparentales « soient davantage identifiées et que l’État soit partenaire et rassembleur de nouvelles actions en les fédérant ». L’objectif de ces travaux, qui doivent aboutir à l’automne, est « d’assurer la visibilité, la cohésion et le développement de ces offres de solidarité de proximité sur l’ensemble du territoire », a-t-elle précisé. « L’État s’engage ainsi pour les familles monoparentales, non seulement à travers des aides financières revalorisées, mais aussi en impulsant un collectif de soutien, auquel il participera financièrement », a conclu la secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum