La réforme des aides à la garde d’enfants a eu un impact « modeste » sur l’activité féminine

Enfance et famille

La réforme en 2004 des aides financières à la garde d’enfants a eu des effets positifs sur l’activité féminine, mais d’une ampleur « modeste » qui peut s’expliquer par les difficultés à trouver des modes de garde, estime l’Insee.

La prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), mise en œuvre progressivement sur la base de la date de naissance des enfants, a regroupé plusieurs allocations liées à la petite enfance : prime à la naissance ou à l’adoption, allocation de base, aides à la garde des enfants ou à l’interruption d’activité.

Cette intégration s’est accompagnée d’une hausse des aides à la garde des enfants par une assistante maternelle, ainsi que du plafond de ressources pour le versement de l’allocation de base.

La somme des allocations reçues par les familles qui font garder leurs enfants a augmenté de manière très variable selon le niveau de revenus, mais à l’exception des familles les plus aisées, elle a été « conséquente », pouvant aller jusqu’à 3 500 euros par an, souligne l’Insee.

En France, les mères interrompent rarement leur carrière professionnelle dès le premier enfant, mais les arrêts sont plus fréquents au fur et à mesure que la taille de la famille augmente, quand le plus jeune enfant a moins de trois ans et ne peut pas encore être scolarisé.

Selon l’Insee, l’introduction de la Paje se serait traduite en moyenne par une hausse de 1,1 point du taux d’activité des mères, dont le plus jeune enfant est âgé de deux ans. Ce taux était de 69,9 % en 2006 et d’environ 72 % en 2009.

L’étude explique la « modestie » de cet impact par le fait que les places disponibles en garde payante « restent très en-deçà du nombre d’enfants d’âge préscolaire ».

Les effets sont différents selon la taille de la famille : la Paje n’a pas eu d’effet sur le taux d’activité des mères d’un seul enfant, mais elle a augmenté de 1,6 point celui des mères de deux enfants et plus. Cette augmentation d’activité se traduit « plutôt par des reprises d’emploi à temps partiel ou sur une partie de l’année seulement ».

La mise en place de la Paje a eu un effet plus marqué sur le recours à une garde payante : la proportion de mères d’un enfant de deux ans qui déclarent une garde payante aurait augmenté en moyenne de 1,8 point sous l’effet de la Paje, et la hausse serait de 2,2 points pour les mères de deux enfants.
 

Texte de référence : Les aides financières à la garde des enfants favorisent-elles l’activité féminine ?, Insee Analyses n° 18, juillet 2014
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

 

Weka vous propose de télécharger en accès libre :
 

Livre blanc

Accéder à la profession d'assistant maternel

Téléchargez

Les personnes souhaitant devenir assistants maternels doivent effectuer une demande d’agrément auprès du conseil général de leur département de résidence (article L. 421-3 du Code de l’action sociale et des familles).

Quelles sont les différentes démarches à accomplir pour accéder à cette profession ? Comment se passe l’instruction de la demande ? Quels sont les documents à fournir ? Quelles sont les conditions d’exercice de la profession ? Quelles sont les obligations ?

Découvrez les réponses à ces questions, en téléchargeant gratuitement la fiche « Accéder à la profession d’assistant maternel ».

Cette fiche, extraite du service documentaire Accueillir la petite enfance, vous est offerte par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum