Santé : l’obligation vaccinale approuvée par les agents hospitaliers

Fonction publique hospitalière

Les deux tiers des agents de la fonction publique hospitalière (FPH) sont favorables à l’obligation vaccinale pour les soignants et personnels du secteur de la santé, selon un sondage Ipsos commandé par le ministère de l’Économie et dévoilé mardi 7 septembre 2021.

Dans le détail, 67 % des agents de la FPH approuvent l’obligation, un pourcentage inférieur à celui constaté dans la fonction publique d’État (71 %) mais nettement supérieur au taux recensé dans la fonction publique territoriale (58 %). Tous versants confondus, l’adhésion s’établit à 66 %.

Les agents en contact avec le public sont davantage favorables à l’obligation vaccinale pour les soignants que ceux qui n’interagissent pas directement avec (67 % contre 60 %).

La première raison invoquée par les réfractaires à la vaccination est le manque de recul quant aux effets du vaccin.

Quelque 78 % d’entre eux estiment pour justifier leur refus « que l’on n’a pas assez de recul sur le vaccin » et « que l’on n’en connaît pas tous les risques ».

Au total, 82 % des agents publics déclarent être totalement vaccinés.

Le sondage a été réalisé les 31 août et 1er septembre 2021 auprès d’un échantillon national de 800 personnes, « représentatif des agents de la fonction publique âgés de 18 ans et plus » selon la méthode des quotas.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2021

Posté le par

Recommander cet article