Des mesures sociales en faveur des harkis

Insertion

Le Premier ministre a présenté, le 25 septembre, un plan d’actions en faveur des harkis.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté, jeudi 25 septembre, un plan d’actions en faveur des harkis. Fort de dix mesures, celui-ci vise « une intégration entière des harkis et de leurs familles à la communauté nationale en leur accordant une pleine reconnaissance et une meilleure réparation ».

Ainsi, au titre de la réparation, le gouvernement s’engage à :

– Créer des comités régionaux de concertation, composés de représentants associatifs des anciens supplétifs et de leurs proches, et destinés à faciliter et simplifier le dialogue avec l’administration.

– Informer les membres de ces comités sur l’accès au logement social et, notamment, le droit au logement opposable.

– Promouvoir le dispositif des emplois réservés pour les enfants de harkis auprès des trois fonctions publiques.

– Revaloriser l’allocation de reconnaissance de 167 euros par an (pour un montant total de 1 million d’euros par an).

– Aider au rachat de trimestres de cotisation retraite pour les enfants de harkis, dont nombre ont été victimes de freins dans l’accès à la formation et à l’emploi du fait de leur hébergement dans des camps militaires. Ceux-ci bénéficieront d’une aide forfaitaire de 2 000 euros par trimestre, ce qui représente 60 % du coût moyen pour ce type de rachat. Cette aide pourra aller jusqu’à 8 000 euros par personne, pour un rachat de quatre trimestres de cotisations (soit un montant total de 1,8 million d’euros).

Ces mesures seront applicables « dès le 1er janvier 2015 », a annoncé le Premier ministre.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum