« Habiter mieux » : un programme pour lutter contre la précarité énergétique

Logement

Le programme « Habiter mieux » doit permettre d’aider 300 000 propriétaires en précarité énergétique d’ici à 2017.

Le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement a signé, le 30 septembre, avec l’Agence nationale de l’habitat, EDF, GDF-Suez et Total, une convention qui doit permettre d’augmenter les montants alloués au programme « Habiter mieux », destiné à lutter contre la précarité énergétique. Ce programme vise à financer des travaux de rénovation afin de diminuer la facture énergétique des quelque 3,8 millions de foyers modestes qui consacrent plus de 10 % de leurs ressources à leurs dépenses d’énergie.

Pour repérer ces ménages, souvent âgés et parfois isolés, et les inciter à réaliser des travaux sans risque financier, le programme « Habiter mieux » mutualise les crédits – 600 millions d’euros de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) et d’Action logement, 500 millions d’euros au titre des investissements d’avenir – et réunit les acteurs de terrain et leurs réseaux (collectivités locales, CNAF, CNAV, Fédération française du bâtiment…).

EDF, GDF-Suez et Total ont décidé de rejoindre le programme et s’engagent à contribuer à hauteur de 85 millions d’euros pour rénover 100 000 logements énergivores d’ici à 2013. Les fournisseurs d’énergie apporteront au total 250 millions d’euros d’ici à 2017. Ainsi doté de 1,35 milliard d’euros, le programme « Habiter mieux » doit permettre d’aider 300 000 propriétaires en précarité énergétique d’ici à 2017.

Le programme « Habiter mieux » est, pour le moment, déployé sur 78 % des communes. « Avec cette contribution des fournisseurs d’énergie, son déploiement sera encore accéléré, se félicite le ministère. C’est une réelle mise en commun des moyens des différentes parties prenantes de l’aide aux ménages, des économies d’énergies et des travaux de rénovation qui s’opère vers un même objectif : sortir les ménages modestes de la précarité énergétique, en proposant non plus seulement de répondre à l’urgence, mais d’apporter une solution sur le long-terme ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum