Logement d’abord : vers une mise en œuvre accélérée dans 15 territoires

Logement

Le gouvernement lance un appel à manifestation d’intérêt pour sélectionner 15 territoires de mise en œuvre accélérée du Logement d’abord.

À l’occasion d’une visite de la pension de famille « Les Marronniers », ouverte par Emmaüs Solidarité dans le XXe arrondissement de Paris, le ministre de la Cohésion des territoires a annoncé, le 20 novembre, le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt visant à identifier 15 territoires auprès desquels l’État s’engagera pour une mise en œuvre accélérée de la politique du Logement d’abord. Le plan quinquennal pour le Logement d’abord, « axe structurant de la stratégie logement du gouvernement, vise une réduction forte et durable du sans-abrisme en France », a rappelé Jacques Mézard.

Le gouvernement entend ainsi valoriser les dynamiques locales visant à décliner de manière opérationnelle les objectifs de la stratégie nationale. À savoir : « produire et mobiliser plus de logements abordables, accélérer l’accès au logement et mieux accompagner les personnes en difficulté et prévenir les ruptures dans les parcours résidentiels ». Le ministre a ainsi souligné que les partenariats doivent se renforcer entre tous les acteurs de l’hébergement et du logement, pour une meilleure prise en charge des personnes en difficulté.

L’appel à manifestation d’intérêt est doté d’un budget de 10 millions d’euros, dont 3 millions seront dédiés à l’ingénierie locale et 7 millions au financement de mesures de développement du logement adapté et de l’accompagnement des personnes. Les financements supplémentaires seront répartis entre les territoires en fonction des feuilles de route élaborées localement par les collectivités, les services de l’État et leurs partenaires.

Les collectivités souhaitant répondre à l’appel à manifestation d’intérêt sont invitées à présenter leur projet avant le 20 février 2018.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum