Europe : l’aide aux plus démunis sauvée pour 2012 et 2013

Lutte contre les exclusions

Les associations françaises saluent la décision européenne de proroger le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) pour les deux années à venir.

« Aujourd’hui, tous les efforts entrepris par les associations françaises et l’investissement du gouvernement français, notamment de Bruno Le Maire, ont permis d’éviter le pire », respirent la Fédération française des Banques alimentaires, la Croix-Rouge française, Les Restos du Cœur et le Secours populaire français, après l’annonce par les ministres européens de l’Agriculture, le 14 novembre, du maintien du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) pour 2012 et 2013.

Les associations françaises d’aide alimentaire saluent la décision des ministres européens, « qui viennent de sauver le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) pour les deux années à venir ». Rappel : depuis plusieurs mois, ce programme était menacé d’une baisse drastique de 75 % pour 2012 et 2013.

« Face à l’augmentation de la pauvreté, nous souhaitons vivement que les prochaines mesures de l’Union européenne soutiennent l’aide alimentaire, indispensable à des millions d’Européens », expliquent les quatre associations françaises. Elles poursuivront leurs efforts « pour faire entendre leurs voix » et convaincre que « ce programme a toute sa place dans les valeurs européennes ».

En effet, si cette décision constitue « un soulagement pour les plus démunis », la question de l’après 2013 reste en suspens. « Face à la conjoncture, il est indispensable que les pouvoirs publics français, comme européens, renforcent le rôle clef des acteurs de l’urgence sociale », martèlent les associations.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum