Hébergement : des mesures d’accueil d’urgence pour les étudiants en grande difficulté

Lutte contre les exclusions

Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a invité les directeurs des Crous à généraliser les mesures d’accueil d’urgence, afin d’aider les étudiants en difficulté à se loger.

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a demandé, le 13 décembre, aux directeurs des 28 centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires de France (Crous), de généraliser les mesures d’accueil d’urgence, afin d’aider les étudiants en difficulté à se loger. Des dispositifs d’hébergement d’urgence destinés aux étudiants en situation de précarité existent déjà, mais ils ne sont pas en nombre suffisant, déplore la ministre. De fait, seuls les Crous de Lille, Montpellier, Nice, Reims et Toulouse en proposent aujourd’hui. Par exemple : au Crous de Toulouse, la cité universitaire met à la disposition des étudiants en difficulté 40 chambres, pour 15 jours maximum au tarif de 8 euros la nuit.
Ces dispositifs permettent aux étudiants de disposer, temporairement, d’une solution à bas prix en attendant un logement pérenne, explique le ministère. Et de préciser que 175 assistantes sociales œuvrent, tous les jours de la semaine, pour aider les étudiants et leur trouver des logements définitifs.

Parallèlement, pour aider les étudiants en grande précarité, tous les Crous et restaurants universitaires seront, désormais, ouverts durant les vacances universitaires, tout particulièrement durant les fêtes de fin d’année. Les étudiants pourront être reçus, écoutés et bénéficier, éventuellement, d’une aide d’urgence ponctuelle. Les Crous devront s’assurer que, pendant ces périodes de vacances, les étudiants bénéficient de repas.

L’aide d’urgence ponctuelle apporte à l’étudiant en difficulté une aide financière personnalisée. L’âge limite pour en bénéficier est fixé à 35 ans, y compris pour les étudiants en reprise d’études. En 2009, 37 637 étudiants ont reçu une aide d’urgence, pour un montant total de 14,9 millions d’euros.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum