Accès aux soins : les personnes âgées vont au plus proche

Personnes âgées

Une récente étude montre que l’accessibilité géographique aux soins des personnes âgées de 70 ans ou plus n’apparaît pas plus faible que celle des adultes plus jeunes.

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), rattachée au ministère des Affaires sociales et de la Santé, a réalisé une étude afin de comparer l’accès aux soins des personnes âgées de 70 ans ou plus à l’accès aux soins des plus jeunes (19-69 ans inclus), pour les professionnels de premier recours les plus souvent consultés (médecins généralistes, infirmiers et masseurs-kinésithérapeutes) et l’hôpital. Les résultats, qui viennent d’être publiés (Études et résultats n° 816, octobre 2012) montre que « l’accessibilité géographique aux soins des personnes âgées de 70 ans ou plus n’est pas plus faible que celle des adultes plus jeunes, qu’il s’agisse des soins de proximité ou des soins hospitaliers », écrivent les auteurs de l’étude. Une bonne nouvelle !

Certes, les personnes âgées recourent davantage aux soins de proximité tels que médecins généralistes libéraux, infirmiers et masseurs-kinésithérapeutes libéraux. Ainsi, à partir de 70 ans, les recours sont deux fois plus fréquents chez le médecin généraliste, trois fois plus fréquents chez le masseur-kinésithérapeute et jusqu’à treize fois plus fréquents chez l’infirmier, ont calculé les auteurs de l’étude. Ces personnes âgées présentent un temps d’accès « théorique » au plus proche professionnel de santé équivalent à celui des plus jeunes.

De fait, l’ensemble des habitants de 70 ans ou plus réside, comme les 19-69 ans, à moins de 15 minutes d’une commune où exerce un médecin généraliste, un infirmier ou un masseur-kinésithérapeute. En revanche, les temps d’accès effectivement parcourus par les patients diffèrent quelque peu entre les deux classes d’âge. Les personnes âgées de 70 ans ou plus accèdent plus rapidement à leur médecin généraliste, constate l’étude. Explication : les plus âgés ont davantage tendance à recourir aux généralistes les plus proches de chez eux. Pour se rassurer ou en raison d’une mobilité réduite ?

De même, les personnes âgées de 70 ans ou plus recourent trois fois plus aux soins hospitaliers que les 19-69 ans, selon l’étude de la Drees. Si le temps d’accès « théorique » à l’hôpital est supérieur pour ces personnes, les temps d’accès effectifs des 70 ans ou plus se révèlent, à l’inverse, inférieurs à ceux des autres adultes. À savoir : 19 minutes 30 secondes contre 21 minutes 30 secondes. Cela s’explique par « une propension plus forte à se rendre à l’établissement le plus proche, commentent les auteurs de l’étude. Cette propension est encore plus marquée pour les personnes très âgées (80 ans et plus) ». Dernier élément à retenir : les taux de recours à l’hôpital se montrent identiques quel que soit le lieu de résidence, en zone rurale ou en milieu urbain.

Cette étude est extraite du rapport des Comptes nationaux de la santé 2011. Elle est disponible sur le site internet de la Drees : www.drees.sante.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum