La Normandie veut tester la présence d’infirmier la nuit en Ehpad

Personnes âgées

L’ARS Normandie lance un appel à candidature pour expérimenter un dispositif d’astreinte infirmière de nuit à partir de 2019.

L’Agence régionale de santé (ARS) de Normandie s’apprête à lancer une expérimentation sur la permanence infirmière la nuit en Ehpad, qui pourra associer des Maisons d’accueil spécialisé (MAS) et des Foyers d’accueil médicalisé (FAM). D’une durée de 2 ans à partir de 2019, celle-ci s’inscrit dans « une démarche d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins en Ehpad et contribuera à diminuer le recours inapproprié aux urgences et aux hospitalisations non programmées », explique l’ARS. Son objectif : organiser une permanence infirmière de nuit, assurée par des infirmiers d’Ehpad et libéraux, mutualisée entre des Ehpad, des MAS et des FAM sur un même territoire, pour :

  • Répondre aux besoins des établissements confrontés à des situations d’urgences médicales la nuit ;
  • Assurer la continuité de prise en charge nécessitant une intervention infirmière la nuit, notamment en situation de soins palliatifs et d’accompagnement de fin de vie.

Douze dispositifs expérimentaux pourront ainsi être déployés en Normandie. À savoir :

  • 4 dans le département de Seine-Maritime,
  • 2 par département dans le Calvados, la Manche, l’Orne et l’Eure.

L’expérimentation a vocation à définir un modèle qui pourrait être généralisé sur la Normandie… « dans la limite des enveloppes existantes ».

Ce dispositif expérimental sera donc conduit sur deux années maximum, pour un financement annuel non pérenne de 40 000 euros. À titre indicatif, celui-ci se décomposera comme suit :

  • Coût des astreintes de nuit : 26 000 euros par an (astreintes rémunérées de 10 heures par nuit) ;
  • Coût des interventions : 7 000 euros par an (en moyenne 120 interventions annuelles) ;
  • Frais de déplacement : 4 000 euros par an ;
  • Coûts supplémentaires de coordination infirmiers (planning, suivi, organisation) : 3 000 euros par an.

La totalité du financement, soit 80 000 euros de crédits non reconductibles, sera allouée à l’Ehpad porteur de l’expérimentation en fin d’année 2018 pour une mise en œuvre du dispositif à compter du 1er janvier 2019.

Le dossier de demande devra être retourné par voie électronique avec accusé de réception à l’adresse mail suivante : ars-normandie-direction-autonomie@ars.sante.fr, avant le 31 juillet 2018 à minuit. Les projets sélectionnés seront connus en septembre.

Pour télécharger l’appel à candidature : www.normandie.ars.sante.fr/dispositif-experimental-dastreinte-infirmiere-de-nuit-territoriale-Ehpad-mas-fam

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum