Pays de la Loire : un plan régional pour accompagner la transformation des Ehpad

Personnes âgées

L’ARS Pays de la Loire a co-construit un plan régional d’accompagnement et de soutien à la transformation des Ehpad : le « PACT EHPAD ».

Dans le cadre du Projet régional de santé (PRS) 2018-2022, l’ARS Pays de la Loire met en œuvre un plan régional spécifique d’accompagnement et de soutien à la transformation des Ehpad : le « PACT EHPAD ». Ce plan est co-construit et coordonné entre les partenaires institutionnels (conseil régional, conseils départementaux et CARSAT) et les acteurs du secteur (fédérations, représentants d’usagers et des salariés). Objectif : améliorer l’accompagnement des résidents et les conditions de travail des professionnels des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Le « PACT EHPAD » s’articule autour des quatre axes suivants :

Refonder la politique d’accompagnement des ressources humaines en Ehpad

Cet axe vise à améliorer la qualité de vie au travail des professionnels et à valoriser l’image des Ehpad pour accroître l’attractivité du secteur. Il comprend, notamment, un volet dédié à la formation des aides-soignants, les instituts de formation des aides-soignants peinant à recruter. Autre action : la mise en œuvre des Contrats locaux d’amélioration des conditions de travail (CLACT) – outils au service de la prévention, de la santé et de la sécurité au travail – dans les établissements sanitaires et médico-sociaux. Le plan prévoit également de développer les nouvelles technologies.

Assurer une veille régionale et un accompagnement des Ehpad en difficulté

La mise en œuvre de la réforme de la tarification conduit à une plus grande autonomie de gestion des organismes gestionnaires, impliquant une évolution des relations avec les autorités de tarification. Cela implique, pour ces dernières, de mieux repérer et accompagner des établissements en difficulté, sur le plan budgétaire comme sur la gestion des ressources humaines (recrutement, absentéisme).

Accompagner l’évolution des projets de soin au regard de l’évolution du public accueilli

L’évolution du public accueilli en Ehpad, se caractérisant par une plus grande dépendance des résidents et une augmentation des troubles cognitifs et des polypathologies, implique une évolution des projets de soin des établissements. Cette réflexion doit être menée dans un cadre territorial et transversal, en incluant le secteur libéral et hospitalier et en favorisant des modalités innovantes d’accompagnement, estime l’ARS. Cet axe prévoit, notamment, un renforcement de la prévention pour les résidents, par la mise en place de programmes d’activités physiques adaptées, par exemple, ou encore la prévention de la dénutrition. Pour limiter les hospitalisations évitables, l’expérimentation du dispositif d’astreinte mutualisée d’infirmière de nuit et le déploiement de la télémédecine en Ehpad seront poursuivis.

Renforcer la territorialisation des Ehpad et ancrer l’Ehpad dans la Cité : vers la définition de nouveaux modèles

La multiplicité des défis auxquels vont être confrontés les Ehpad dans les années à venir impose de repenser le modèle d’Ehpad de demain, en renforçant son ancrage sur les territoires, en l’ouvrant vers le domicile et en accompagnant le changement par une politique d’accompagnement innovante des ressources humaines en Ehpad. Cela passe, notamment, par l’adaptation de l’offre en hébergement temporaire, en incluant l’hébergement temporaire d’urgence, l’accueil de nuit et l’accueil temporaire de résidents avec troubles du comportement et l’expérimentation de nouvelles modalités d’accompagnement, dans une logique de prestations et de plateforme de service gérontologique vis-à-vis des personnes âgées vivant à domicile.

Le « PACT EHPAD » représente un accompagnement financier de l’ARS de 22,5 millions d’euros en 2018.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum