L’espérance de vie repart à la hausse

Personnes âgées

Selon les dernières statistiques de l’Insee, l’espérance de vie des femmes, comme des hommes, a progressé en 2014.

Au 1er janvier 2015, la France comptait 66,3 millions d’habitants, soit 64,2 millions en France métropolitaine et 2,1 millions dans les cinq départements d’outre-mer. C’est environ 300 000 personnes de plus qu’un an auparavant (+ 0,4 %), selon les derniers chiffres publiés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Cette progression est due, principalement, au solde naturel, c’est-à-dire la différence entre les nombres de naissances et de décès. L’année 2014 a été marquée par une natalité stable, mais toujours dynamique (813 000 naissances hors Mayotte), et par des décès moins nombreux qu’en 2012 et 2013 (555 000 décès hors Mayotte). Résultat, le solde naturel est plus élevé que les deux années précédentes. « L’espérance de vie, qui avait marqué le pas, repart à la hausse », indique l’Insee.

Ainsi, dans les conditions de mortalité de 2014, une femme vivrait en moyenne 85,4 ans et un homme 79,2 ans. L’espérance de vie des femmes, après avoir diminué de 0,2 an en 2012 du fait du grand nombre de décès cette année-là, est revenue en 2013 à son niveau de 2011. Elle augmente de nouveau en 2014 de 0,4 an, rapporte l’Insee.

L’espérance de vie des hommes continue, quant à elle, sa progression après une pause en 2012, passant à 78,7 ans en 2013, puis à 79,2 ans en 2014. Au total, en 20 ans, l’espérance de vie des femmes a progressé de 3,6 ans, celle des hommes de 5,6 ans ! Et l’écart entre les deux sexes ne cesse de se réduire : il s’établit à 6,2 ans en 2014, contre 7,1 ans en 2004 et 8,2 ans en 1994.

Parallèlement, l’espérance de vie à 60 ans augmente régulièrement. En 2014, à 60 ans, les femmes peuvent espérer vivre encore 27,7 ans en moyenne et les hommes 23,1 ans (respectivement + 2,7 ans et + 3,4 ans en 20 ans). Là encore, l’écart entre les deux sexes s’est réduit au fil du temps, ajoute l’Insee.

Au 1er janvier 2015, la France comptait donc 18,4 % d’habitants de 65 ans ou plus. C’est 0,5 point de plus qu’au 1er janvier 2014 et 2,1 points de plus qu’il y a 10 ans. Entre 2005 et 2015, la part des personnes de 75 ans ou plus est passée de 8,0 % à 9,1 %.

Le vieillissement de la population se poursuit aussi en Europe, à un rythme un peu plus marqué qu’en France, la natalité y étant globalement moins élevée, note l’Insee. En 10 ans, la part des personnes de 65 ans ou plus a progressé de 2 points en Europe, passant de 16,2 % au 1er janvier 2003 à 18,2 % au 1er janvier 2013.

En France, sur la même période, cette part n’a progressé que de 1,7 point. Au 1er janvier 2013, en Italie et en Allemagne, les habitants de 65 ans ou plus représentaient environ 21 % de l’ensemble de la population, contre seulement 12 % en Irlande et 17,6 % en France.
 

Source : Bilan démographique 2014, Insee Première n° 1532, janvier 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum