Maladie d’Alzheimer : des formations gratuites pour les aidants familiaux

Personnes âgées

Avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), l’association France Alzheimer propose des formations gratuites aux aidants familiaux. Exemple dans l’Essonne.

Seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer, France Alzheimer milite, depuis plus de 25 ans, pour « faire reconnaître le rôle essentiel des familles dans l’accompagnement quotidien d’un proche malade ». Malgré tous les efforts déployés, les aidants familiaux peuvent être confrontés à des situations d’échec, avec des risques d’épuisement et d’isolement, constate l’association. Aussi, par la diffusion de « bonnes pratiques d’accompagnement », la formation permet aux aidants d’apprendre les attitudes et les comportements adaptés aux situations quotidiennes.

Avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), France Alzheimer propose donc des formations aux aidants familiaux. Cette action s’inscrit dans le cadre de la mesure 2 du plan Alzheimer 2008-2012. Elle vise à faciliter une entraide et un soutien mutuel entre les familles participantes. La formation s’adresse aux aidants familiaux qui accompagnent régulièrement une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

La formation est composée de six modules, espacés dans le temps, « afin de favoriser l’appropriation des contenus », explique l’association. Totalement gratuite, elle est assurée par un psychologue et un bénévole qui a lui-même accompagné un parent malade, spécialement formés pour animer ces sessions.
Voici les six modules de la formation des aidants :

  1. Connaître la maladie d’Alzheimer : explications sur l’évolution de la maladie et la répercussion des symptômes sur l’autonomie de la personne malade.
  2. Les aides possibles : panorama des aides sociales, financières, techniques et juridiques.
  3. Accompagner au quotidien : conseils pour améliorer l’accompagnement de la personne malade (écoute, attitude  à adopter, temps de répit).
  4. Communiquer et comprendre la personne : trouver de nouveaux modes de communication pour maintenir une relation d’échange avec son proche.
  5. Être l’aidant familial : prendre conscience de l’importance des temps de répit et du maintien du lien social pour l’aidant.
  6. Vivre en établissement : envisager l’entrée et la vie en établissement. Ce dernier module est optionnel.

« Nous avons déjà réalisé, avec le soutien de la CNSA, 15 sessions de formation dans le département, se félicite Chantal Robert, présidente de France Alzheimer Yvelines. Environ 160 aidants, adhérents ou non à l’association, ont participé et ont été très satisfaits ».

Prochaines sessions dans ce département francilien :

  • 21, 28 mars, 4, 18 avril, 10 et 16 mai, à l’hôpital de Meulan-Les Mureaux ;
  • 20 avril, 4, 18 mai, 1er, 15 et 20 juin, au domaine de Mérantais, à Magny-les-Hameaux.

Présente dans toute la France, grâce à un réseau de 106 associations départementales, France Alzheimer compte aujourd’hui 150 000 adhérents et donateurs. Ses associations locales organisent des formations des aidants familiaux dans pas moins de 88 départements.

Pour plus de renseignements sur les actions de France Alzheimer et ses associations départementales, rendez-vous sur : www.francealzheimer.org.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum