Expérimentation d’un numéro dédié aux malades d’Alzheimer et leurs proches

Santé

Pour faire face à la progression de la maladie d’Alzheimer, le Conseil général des Hauts-de-Seine expérimente depuis le 3 avril un numéro d’appel unique en France destiné à orienter les malades et leurs proches vers l’interlocuteur idoine.

Testé durant six mois, ce dispositif baptisé « Info Alzheimer Hauts-de-Seine » s’inscrit dans le cadre du plan Alzheimer initié par l’État le 1er février 2008 et est susceptible d’être étendu à tout le pays s’il se révèle efficace.

Opérationnel 7 jours sur 7 et 24 h sur 24, la plate-forme téléphonique, joignable au 01 41 20 29 29 au tarif d’un appel local, est animée par dix employés d’une société spécialisée dans l’accueil téléphonique. Ces derniers ont pour mission d’orienter malades et aidants familiaux vers « les ressources départementales correspondant à leurs demandes – professionnels, institutions et associations en lien avec la maladie d’Alzheimer – pour favoriser notamment l’accès aux services et aux prestations », explique-t-on au Conseil général des Hauts-de-Seine.

« Quand il est épuisé, un aidant peut prendre de mauvaises décisions vis-à-vis du malade et parfois devenir maltraitant. C’est important qu’il puisse trouver la bonne personne à qui parler », a dit Jean-Luc Noël, psychologue à l’hôpital Sainte-Perine à Paris (XVIe), mercredi lors de la présentation du dispositif.

Selon le Conseil général, 20 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer dans les Hauts-de-Seine, avec une progression de 4 000 nouveaux cas chaque année. Pour cette phase d’expérimentation, le Conseil général est soutenu financièrement par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) à hauteur de 230 000 euros.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum