Enfance et handicap : des recommandations pour les CAMSP

Personnes handicapées

L’Anesm formule des recommandations de bonnes pratiques professionnelles pour les CAMSP.

L’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) a publié, fin janvier, une nouvelle recommandation intitulée « Le repérage, le diagnostic, l’évaluation pluridisciplinaire et l’accompagnement précoce et personnalisé des enfants en centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) ». « L’intérêt d’un diagnostic et d’un accompagnement les plus précoces possibles, dès la suspicion et la révélation du handicap, fait consensus afin de prévenir les risques de surhandicap, favoriser le développement et la maturation les plus favorables de l’enfant », indique l’Agence.

Ainsi cette nouvelle publication, établie en l’état de la législation et de la réglementation, a pour objectif « d’apporter, aux professionnels des CAMSP, des éléments pratiques pour assurer au plus tôt le repérage des handicaps, le dépistage, le diagnostic, le suivi des troubles éventuels et l’accompagnement des enfants et des parents. Cela en vue de favoriser le développement des potentialités de l’enfant et d’assurer son inclusion sociale éducative », explique l’Anesm.

Cette recommandation de bonnes pratiques professionnelles est constituée de cinq chapitres. À savoir :

I. La précocité du repérage, du dépistage et de l’accueil de l’enfant et de ses parents

II. Les soins et l’accompagnement précoce, interdisciplinaires et personnalisés de l’enfant

III. L’accompagnement et l’écoute des parents et de la fratrie

IV. La co-construction du projet de sortie de l’enfant du CAMSP

V. Le soutien des professionnels et le renforcement de leurs compétences

 

La recommandation et sa synthèse sont à télécharger sur le site de l’Anesm : www.anesm.sante.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum