Handicap : l’APF s’indigne du report de l’augmentation de l’AAH

Personnes handicapées

L’Association des paralysés de France (APF) refuse que les personnes en situation de handicap soient passées « » !

Les personnes en situation de handicap seront-elles sacrifiées sur l’autel de la rigueur budgétaire ? À l’occasion du débat à l’Assemblée nationale sur la préparation du budget 2011, le 6 juillet 2010, le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État, François Baroin, a de fait annoncé le report de l’augmentation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). L’augmentation de 25 % du montant de l’allocation, promise à plusieurs reprises par le président de la République, devrait s’effectuer en 6 ans, au lieu des 5 ans prévus initialement. Ainsi, la revalorisation de l’AAH ne serait que de 3 % en 2011, contre 4,5 % programmés à l’origine.

Cette annonce du gouvernement fait bondir l’APF. L’association juge « totalement inacceptable une telle mesure ! Comment l’État peut-il envisager de diminuer l’aide aux personnes bénéficiaires de l’AAH, déjà sous le seuil de pauvreté, pour réduire son propre déficit public ? »

« Il est aujourd’hui lamentable de constater que le président de République et le gouvernement ne tiennent pas parole et qu’une fois de plus, on taxe les personnes les plus fragilisées, déjà affaiblies par d’autres mesures de régression sociales : les franchises médicales, le forfait hospitalier ou encore la hausse du coût de la vie », poursuit l’association. L’APF rejette donc « fermement cette mesure, qu’elle juge abusive, méprisante et insupportable pour les personnes en situation de handicap ». En conséquence, elle demande au président de la République et à son Premier ministre « de revenir immédiatement sur les propos de François Baroin et d’assurer une augmentation de l’AAH de 25 % sur 5 ans, comme convenu ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum