Handicap : premières universités d’été de l’inclusion du 24 au 26 août 2020

Personnes handicapées

« En finir avec les lois spécifiques au handicap » sera l’un des thèmes délibérément provocateurs des premières « Universités d’été de la conception universelle et de l’inclusion », organisées à Paris du 24 au 26 août 2020.

« Il faut sortir du entre-soi : les sourds qui parlent aux sourds, les aveugles aux aveugles… Les sujets liés au handicap concernent toute la société », insiste auprès de l’AFP Jérémie Boroy, le président du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), à l’initiative de ces journées.

Il s’agit de « réfléchir aux conditions de l’accès de tous au droit commun sans discrimination ni stigmatisation, et de contribuer à la relance économique de notre pays », sur fond de crise sanitaire liée au Covid-19, détaille le président du CNCPH, qui est rattaché au secrétariat d’État chargé des personnes en situation de handicap.

Les organisateurs entendent interpeller les décideurs sur la nouvelle branche « autonomie » de la protection sociale (« vieilles lunes ou réel renversement au bénéfice de tous ? ») et sur la « société inclusive » (« novlangue ou garantie de droits nouveaux ? »)

Les débats porteront aussi sur les quotas à la télévision, sur la façon de « rendre le débat public et les campagnes électorales accessibles à tous les citoyens ».

Ils seront tous retransmis en ligne et accessibles à tous grâce à la transcription simultanée (TXT), une interprétation en langue des signes française – langue française (LSF-FR) et un codage en langue française parlée complétée (LfPC).

Parmi les personnalités annoncées figurent plusieurs ministres et secrétaires d’État : Brigitte Bourguignon (Autonomie), Sophie Cluzel (Handicapés), Sarah El Haïry (Jeunesse et engagement) et Adrien Taquet (Enfance et famille).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article