Le plan en faveur des personnes sourdes ou malentendantes est lancé

Personnes handicapées

D’une durée de 3 ans (2010-2012), le plan gouvernemental est doté de 52 millions d’euros et comprend « 52 mesures concrètes en direction des personnes sourdes ou malentendantes »

À l’occasion d’un déplacement dans un café parisien tenu par des personnes sourdes, Xavier Darcos, ministre du Travail, des Relations Sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, et Nadine Morano, secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité, ont présenté, le 10 février, leur plan en direction des personnes sourdes ou malentendantes.

Chaque année en France, un enfant sur 1 000 naît avec une déficience auditive ou est dépisté en tant que tel avant l’âge de 2 ans, soit 700 enfants par an. Par ailleurs, on estime à 6,6 % de la population (soit 4,09 millions de personnes) le nombre de Français souffrant d’un déficit auditif, dont 88 % sont devenus sourds ou malentendants au cours de leur vie. Ce public est d’une grande diversité : 483 000 personnes sont atteintes de déficience auditive profonde ou sévères, 600 000 malentendants portent un appareil auditif et 80 000 pratiquent la langue des signes française (LSF).

D’une durée de 3 ans (2010-2012), le plan gouvernemental s’inscrit dans la continuité de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005, dont on célèbre, aujourd’hui, le 5e anniversaire. Ce plan est doté de 52 millions d’euros et comprend « 52 mesures concrètes en direction des personnes sourdes ou malentendantes », pour atteindre les objectifs suivants :

  • améliorer la prévention, le dépistage et l’accompagnement lors de la découverte d’une déficience auditive ;
  • mieux prendre en compte la déficience auditive à tous les âges de la vie (école, enseignement supérieur, emploi, personnes âgées devenues sourdes) ;
  • rendre notre société plus accessible aux personnes sourdes ou malentendantes (accès à l’information et à la culture, téléphonie, développement des métiers de l’accessibilité).

Les ministres ont, notamment, annoncé que des dépistages systématiques seraient mis en place pour les jeunes de 16/25 ans et autour de 60 ans. Parallèlement, pour améliorer l’accompagnement des familles, un centre national de ressources sur la surdité, doté d’un site internet, sera ouvert l’année prochaine. Il permettra aux familles de trouver tous les conseils et informations dont elles ont besoin. Enfin, trois nouveaux centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) dotés d’une compétence « déficience auditive » seront créés, ainsi que 480 places en service d’accompagnement familial et d’éducation précoce (SAFEP).
 

Pour en savoir plus :

Téléchargez le document au format pdf Le plan en faveur des personnes sourdes et malentendantes

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum