Réforme de l’allocation aux adultes handicapés : le gouvernement temporise

Personnes handicapées

Le gouvernement vient d’annoncer une révision de son projet de réforme de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). La réforme ne sera pas mise en œuvre avant le 1 janvier 2011.

Sous la pression des associations – APF, Fnath, Unapei… -, le gouvernement a accepté de « revoir en profondeur » son projet de réforme de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), annonce l’Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées mentales (Unapei). Dans un communiqué publié le 28 avril 2010, l’association apporte les précisions suivantes :

  • La réforme ne s’appliquera pas aux 110 000 travailleurs handicapés d’établissements et services d’aide par le travail (ESAT) qui auraient été confrontés à de nombreuses difficultés administratives et à une perte de revenus.
  • Le gouvernement s’est engagé à neutraliser la perte de 30 euros par mois, en moyenne, que son projet initial aurait entraînée pour 41 000 allocataires.
  • La réforme ne s’appliquera qu’à compter du 1er janvier 2011 – et non au 1er juin 2010, comme annoncé récemment par le gouvernement -, permettant ainsi « une meilleure préparation de sa mise en œuvre et une information des personnes concernées », se félicite l’Unapei.

La concertation menée avec le secrétariat d’État à la Solidarité a donc permis « d’obtenir des aménagements substantiels de la réforme envisagée », poursuit l’association. L’Unapei était favorable à ce que le montant de l’AAH puisse être réactualisé de manière plus réactive, en fonction de l’évolution des revenus de la personne. Elle regrette, toutefois, que les personnes ayant une activité professionnelle soient contraintes de déclarer, systématiquement et tous les 3 mois, leurs revenus, qu’ils aient variés ou non.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum