Report de l’augmentation de l’AAH : les associations interpellent Nicolas Sarkozy

Personnes handicapées

Le Comité d’Entente, qui réunit 66 associations nationales du champ du handicap, demande au président de la République de tenir ses engagements vis-à-vis des personnes en situation de handicap.

À la suite de l’annonce du report de l’augmentation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) à 2013, Nadine Morano, secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité, a reçu, le 20 juillet, les portes parole du Comité d’Entente, organisme informel regroupant 66 organisations nationales représentatives des personnes handicapées et des parents d’enfants handicapés (APAJH, APF, Fnath, Unapei…). À cette occasion, elle a confirmé que « le gouvernement n’envisageait pas de tenir l’engagement du président de la République, pourtant maintes fois réitéré », dénonce le Comité.

La non-revalorisation de l’AAH à hauteur de 25 % sur la durée du quinquennat traduirait « un acte particulièrement grave et choquant », estime le Comité d’Entente. « Grave, parce que cette augmentation est rendue absolument nécessaire pour des personnes qui continuent de vivre très en dessous du seuil de pauvreté. » « Choquant, parce qu’il constitue un reniement d’un engagement du chef de l’État envers les citoyens les plus vulnérables. »

Les 66 organisations nationales membres du Comité demandent donc au président de la République de « tenir son engagement envers une population dont les revenus restent inférieurs au seuil de pauvreté et qui doit faire face aux franchises médicales, à la participation forfaitaire et au déremboursement de médicaments ». Le Comité d’Entente souhaite être reçu, « le plus rapidement possible », par Nicolas Sarkozy, « qui n’a pas encore réagi officiellement à cette annonce, évitant le sujet lors de sa récente intervention télévisée ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum