Un handicapé utilise Twitter pour alerter sur son aide à domicile

Personnes handicapées

Un entrepreneur handicapé, qui affirmait vivre un cauchemar depuis qu’une société d’aide à domicile avait changé les conditions de ses soins, a réussi à faire résoudre ses problèmes par le gouvernement via le réseau social Twitter et son blog, a-t-on appris mercredi.

Louis van Proosdij, 43 ans, tétraplégique depuis un accident à l’adolescence, spécialiste reconnu de l’économie numérique, s’est lancé dans la vie active en créant sa première entreprise à l’âge de 20 ans pour surmonter son handicap, raconte-t-il sur internet. Il a besoin d’aide pour se coucher le soir et pour se lever, prendre une douche et s’habiller le matin. Mais, selon lui, sa vie a été complètement perturbée par un protocole de soins imposé il y a une quinzaine de jours par la société privée Santé Service, spécialisée dans les soins à domicile.

Soucieux de sa présentation dans ses contacts professionnels, il n’avait plus droit qu’à une douche par semaine et sa toilette quotidienne se faisait désormais au lit, avec une cuvette. Il était couché tôt le soir, parfois à 21 heures et levé trop tard le matin pour honorer certains rendez-vous.

Son lit confortable avait été changé pour un lit médicalisé en acier avec un matelas « plus dur que des tatamis de judo », alors qu’il ne peut changer seul de position. « Aujourd’hui, je suis en souffrance, mon équilibre est rompu, je suis brisé, je suis un protocole », a-t-il écrit.

L’histoire qu’il a racontée a créé un événement sur le web et sur le réseau social Twitter. La secrétaire d’État aux Solidarités Marie-Anne Montchamp, alertée sur Twitter dont elle est une adepte, a pris contact avec le prestataire de services et avec l’entrepreneur. « Il y a eu une rupture unilatérale du protocole » qui est illégale ont indiqué les services de Mme Montchamp.

Santé Service « a reconnu une erreur et est allée voir M. van Proosdij cet après-midi pour lui annoncer qu’elle revenait au protocole initial », a-t-on ajouté.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum