Le collectif « Pas de bébés à la consigne ! » reçu au ministère

Petite enfance

Reçu par un conseiller de Roselyne Bachelot, le collectif « Pas de bébés à la consigne ! » revendique toujours un plan d’urgence pour l’accueil de la petite enfance. Pour l’instant, en vain. Une prochaine rencontre est prévue en mai.

Cet article fait partie du dossier :

Action Sociale Structures d’accueil petite enfance : la nouvelle donne Voir le dossier

Dans la foulée de sa nouvelle mobilisation réussie du 11 mars, une délégation du collectif « Pas de bébés à la consigne ! » a été reçue par un membre du cabinet de Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale. Ses représentants ont ainsi pu faire part de leurs préoccupations à la suite des évolutions apportées par le décret du 7 juin 2010 portant sur les établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans, rapporte le ministère. Selon lui, « ce décret a introduit une plus grande souplesse dans le fonctionnement des établissements d’accueil collectif, notamment en élargissant les possibilités d’accueil (de 10 à 20 % pour les structures les plus importantes) et en modifiant la répartition des professionnels chargés d’encadrer les enfants pour répondre aux attentes immédiates des parents ». À cette occasion, le ministère rappelle que l’une de ses « priorités » est « d’offrir une solution de garde de qualité aux parents en améliorant la capacité d’accueil des jeunes enfants d’ici 2012 ». Le cabinet de la ministre a insisté sur « sa détermination » à atteindre l’objectif fixé par le président de la République, en février 2009, de créer 200 000 places d’accueil supplémentaires d’ici 2012.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum